Le clergé sénégalais à la rescousse de l'église allemande

L'abbé Epiphane Maïssa Mbengue est un ancien élève du collège St Gabriel de Thiés que le lycée Ohm d'Erlangen soutient. Il dirige la paroisse de Peykouk prés de Thiès, la cinquième ville du Sénégal, elle couvre aussi le village de Touba Peykouk, un grand centre où des lépreux étaient soignés. La plupart ont été guéris ou ils ont quitté le village.



L'abbé Epiphane Maïssa Mbengue au sanctuaire d'Heroldsbach-Allemagne 30.7.1 ©Dr.P.Herzberger-Fofana
L'abbé Epiphane Maïssa Mbengue au sanctuaire d'Heroldsbach-Allemagne 30.7.1 ©Dr.P.Herzberger-Fofana
L'abbé Mbengue est un partenaire de longue date de Missio (1996), une institution catholique internationale qui constitue la branche allemande des Oeuvres Pontificales. Missio-Bavière a pour but de renforcer la conscience des fidèles en Allemagne et d'appuyer la mission des églises locales en Afrique, en Asie et en Océanie soit dans plus de 35 pays et 1000 diocèses,, non seulement au plan spirituel mais aussi sur le plan financier.

Lorsque les prêtres en Europe prennent leurs vacances annuelles d'un mois, ils font appel à leurs frères dans la foi d'Afrique. C'est ainsi que l'abbé Epiphane Mbengue remplace un confrère chaque année depuis plus de dix ans dans l’Archidiocèse de Bamberg dont cinq ans à Michelfeld, une localité située à environ 60 kilométres d'Erlangen soit à 80 kilomètres de Nuremberg.

L'abbé Mbengue apporte ainsi la parole du Seigneur en Bavière. Le dynamisme de l'église sénégalaise a dépassé les océans. Bien qu'elle soit relativement jeune, c'est une institution très active grâce à son réseau d'écoles et ses services de santé, souvent le seul organe sanitaire en région rurale. Selon les dernières statistiques de 2011, 8 à 10% de la population sénégalaise appartiendraient á la communauté catholique. Une communauté connue pour son sérieux au sein de la société sénégalaise.


b[L'abbé Epiphane Maissa Mbengue à Michelfed 31.7.12©Dr.P.Herzberger-Fofana
b[L'abbé Epiphane Maissa Mbengue à Michelfed 31.7.12©Dr.P.Herzberger-Fofana
L'abbé Epiphane Maïssa Mbengue est un prêtre dynamique, tolérant et ouvert aux autres cultures qui chaque année prend son bâton de pèlerin pour accomplir sa mission en Allemagne.

Au mois d'octobre 2011, dans le cadre de la campagne de Missio, qui avait consacré sa pastorale à l'église du Sénégal, l'abbé Mbengue faisait partie de la forte délégation qui accompagnait Son Eminence, Monseigneur Sarr, archevêque de Dakar. Au début de juillet 2012, il se trouvait á nouveau en Allemagne. Il a pris contact avec sa compatriote, l'auteur de ses lignes. Ils ont pu effectuer une visite à Heroldsbach, au sanctuaire de pèlerinage où la Vierge Marie est apparue plusieurs fois à trois enfants entre 1949 et 1952.

Au cours de leurs conversations, son interlocutrice a pu déceler que l'un des vœux les plus ardents de l'abbé Mbengue serait de posséder un ordinateur qui lui permettrait d'accomplir le travail de formation et de sensibilisation qu'il effectue auprès des populations qui sont à sa charge. Les prêtres en Afrique ne possèdent pas de salaire mensuel comme c'est le cas en Allemagne, conformément au principe de la laïcité, c'est-à-dire de la séparation des institutions religieuses et de l'état. Les prêtres dépendent du denier du culte et des quêtes que les croyants leur donnent , des aides que Rome leur alloue, de l’Europe et des subventions que les prêtres d'Europe envoient afin que les ecclésiastiques en Afrique puissent subvenir à leurs besoins. Dans certaines régions du Sénégal, les prêtres vivent avec moins de 50€ soit 30 000FCA par mois. Ce fait insolite est incompréhensible en Allemagne.

Le 31 juillet 2012, dernier jour de cours, sa compatriote a déclenché une action spontanée en faisant une collecte auprès des enseignants du lycée Ohm , des membres de son parti, la « Grüne Liste», les «Verts». Ainsi elle a pu offrir à l'abbé Epiphane Maïssa Mbengue un ordinateur flambant neuf pour sa paroisse ce qui lui permettra d'accomplir son travail.

L'abbé Mbengue était tout ému de ce geste. Il n'aurait jamais cru que son voyage en Allemagne
s'achèverait sur une note si heureuse.

Les voies du Seigneur sont insondables et parfois, elles passent par la ville d'Erlangen. Un grand merci à toutes et tous les collègues qui ont répondu positivement et ont accepté ainsi
d'avoir un petit trou dans leur budget de vacances.
….............
Dr. Pierrette Herzberger-Fofana
drpherzbergerfofana@gmail.com


….............
Notes.
Pierrette Herzberger-Fofana. Allemagne: Marathon visant à soutenir des écoles en Afrique http://www.pressafrik.com/Allemagne-Marathon-visant-a-soutenir-des-ecoles-en-Afrique_a88272.html;
Pierrette Herzberger-Fofana .Das Wort Gottes kommt aus dem Senegal nach Bayern http://www.maooni.de/das-wort-gottes-kommt-aus-dem-senegal-nach-bayern 29.8.2012
Pierrette Herzberger-Fofana. Bamberg: Visite du cardinal Adrien Sarr en Allemagne, Inauguration de l'exposition sur les caricatures. http://www.thiesvision.com/Bamberg-Visite-du-cardinal-Adrien-Sarr-en-Allemagne Inauguration-de-l-exposition-sur-les-caricatures_a1910.html
Pierrette Herzberger-Fofana.Theodore Adrien Cardinal, hôte de la ville d'Erlangen-Allemagne. http://www.pressafrik.com/,PHOTOS-Theodore-Adrien-Cardinal-Sarr-hote-de-la-ville-d-Erlangen-Allemagne_a70083.html.
•Sénégal-Social : L’Association Action Novatrice vole au secours des enfants défavorisés http://www.pressafrik.com/Senegal-Social-L-Association-Action-Novatrice-vole-au-secours-des-enfants-defavorises_a18865.html


Dr. Pierrette Herzberger-Fofana

Jeudi 6 Septembre 2012 - 20:36




1.Posté par Constance Odile Mbatoumou de la " Fondation Terre Cité Fraternelle" Cameroun le 23/09/2012 11:52
Quand l'Afrique vole au secours de l'Europe!
Donner ne doit pas être à sens unique. Ceci est un exemple fort qui prouve que l'Afrique a quelque chose à apporter au monde et que justement ce monde attend recevoir beaucoup de nous.
Que cela nous serve de leçon et nous amène à valoriser nos "dons' que nous avons toujours qualifiés de modestes. Sachons aussi que l'ouverture au monde est une richesse inestimable.
Constance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter