Le collectif des agences dissoutes, entrent en action ce 9 janvier: «on rentre dans nos droits ou on meurt»

Ils se sont montrés plus que patients selon leurs propres termes. Eux, ce sont les ex-travailleurs des défuntes agences à savoir l’Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes (ANEJ), l’Agence pour l’Emploi des Jeunes de la Banlieue (AJEB), le Fonds National de Promotion de la Jeunesse (FNPJ) et l’Agence Nationale des Marchands Ambulants (ANAMA) qui se signalent au régime Sall en place. Ce sont plus de 220 agents qui lancent ce slogan : « Rentrer dans nos droits ou mourir ».



Ils se sont montrés civilisés mais apparemment, le gouvernement en place ne comprend pas ce genre de langage, s’éructent les travailleurs des défuntes agences qui vont entrer en action. Ce, pas plus tard que ce 9 janvier 2015. En réunion hier, ils prévoient un sit-in devant le ministère de la Jeunesse, service. Mais comme interlocuteur, ces travailleurs ne veulent que le Président de la République, Macky Sall qui a signé le décret de suppression de ces différentes agences. « L’Etat avait parlé de fusion mais jusqu’à présent, rien. C’est assez », décrète le collectif des ex-travailleurs de l’AJEB, l’ANEJ, l’ANAMA et le FNPJ. Ce, d’autant plus que servent ces derniers : « Le président de la République avait donné des directives sur leurs cas, mais ces directives ne sont toujours pas suivies d’effet ».


Dès lors, « on va montrer notre vrai visage », menacent ces derniers. Faisant l’état des lieux sur la promesse de redéploiement des agents, le collectif de préciser que « sur les 227 agents, 21 seulement ont été recrutés ». Pis, «parmi ces 21, trois (3) uniquement ont eu des CDI (Contrat à Durée Indéterminée), tout le reste n’ont eu que des CDD (Contrat à Durée Déterminée). Ce qu’ils ne vont pas accepter. «On va passer à la vitesse supérieure et advienne que pourra», scandent-ils. Dans leur démarche, les ex-travailleurs des défuntes agences sont soutenus par Mody Guiro de la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS). Le secrétaire général était représenté par Mactar Dabo. 


Mercredi 7 Janvier 2015 - 06:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter