« Le courage d’agir » : Aliou Sow balance contre Idrissa Seck et Macky




L’ancien ministre de la Décentralisation et des Collectivités locales sous Wade sort un livre : « Le courage d’agir, une nouvelle vision de la politique au Sénégal » paru samedi dernier où Aliou Sow qui ne manque pas de comparaître Idrissa Seck et Macky Sall avec lesquels, il a eu à travailler dans le cadre de la gestion de l’Etat.

« Même si Idy est intelligent ou rusé, comme le pensent beaucoup, sa propension à tout voir, tout prendre et tout de suite était devenue trop flagrante, voire provocante et maladroite. Sa gourmandise et son empressement risquent de le perdre pour de bon. S’il reconsidère sa démarche politique en apprenant à être plus constant dans ses convictions et plus fiable dans la gestion de ses alliances, il pourra tout rattraper dans sa carrière politique. Aujourd’hui, Macky l’a largement dépassé dans l’estime des Sénégalais car « Niangal » sait au moins tourner une page pour en ouvrir une nouvelle sans verser dans le jeu de chantage puéril ou les calomnies inutiles. Macky est un homme d’équipe, Idy est un solitaire qui décide seul. Macky pense souvent à lui d’abord mais il décide en équipe. Idy affirme de façon très prononcée son autorité sur ses collaborateurs alors que Macky subit beaucoup l’influence de son entourage. Dans la gestion des affaires de l’Etat, Macky implique sa famille, Idy impose ses copains. Idy défend et protège ses amis, Macky s’occupe de sa personne et ne prend jamais de coups à leur place ou pour leur défense. Idy est incapable de cacher sa colère alors que Macky sait bien dissimuler la sienne dans l’attente d’une opportunité plus propice pour donner le coup fatal », balance le leader du Mouvement des Patriotes pour le Développement (MPD)/ Liggeey qui, pour avoir travaillé sous leur autorité de dire.
 
« J’ai pu déceler ces différences entre mes aînés. Sans malice ni discrimination », dit l’ancien ministre qui ne rate pas le mouvement « Y’en a marre » en ces termes : « il est question d’une révolution sociale qui dit mener vers l’avènement d’un monde nouveau marqué par un nouvel homme qui pense et agit autrement…Nouveaux tenants des leviers de pouvoir appellent le « Nouveau Type de Sénégalais » (NTS) comme s’ils ignoraient que l’ «Ancien type de Sénégalais », ce sont nos parents, nos aïeuls, c’est aussi nous-mêmes, tous ceux qui ont fait du Sénégal, ce qu’il est devenu aujourd’hui… Son engagement ne se mesure pas à l’aune de la participation à une seule et unique saison de combats de rue sans avoir l’aptitude de pouvoir faire quelque chose de concret pour la patrie autre qu’occuper la rue et les média pour contester, critiquer…».
 
Mais en ce concerne la gestion du président Sall, le constat est là selon Aliou Sow, « le Yaakaar (l’espoir) a pris la voie du désespoir et de la déception… ».
 

Dié BA

Vendredi 30 Mai 2014 - 13:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter