Le décret de limogeage de Moustapha Cissé Lo proposé depuis mai dernier



Le décret de limogeage de Moustapha Cissé Lo proposé depuis mai dernier
Le limogeage de Moustapha Cissé Lo de son poste de ministre conseiller à la présidence de la République a été officialisé ce vendredi 13 juillet. Mais il a, en réalité, été initié depuis début mai. Une source nous avait ainsi soufflé que le décret avait été déjà fait et proposé au chef de l’Etat pour signature. «Les sorties et positions de Moustapha Cissé Lo porte un sacré coup à l’autorité du président de la République. S’il n’est pas sanctionné cela va être un dangereux précédent», avait indiqué un ami très proche de Macky Sall.

Toutefois cette décision n’avait pas pu prospérer parce que des caciques de l’Alliance pour la République (APR) s’y sont opposés. Ils avaient évoqué comme thèse «l’engagement sans faille de Moustapha Cissé Lo et les privations qu’il a enduré pour Macky Sall ainsi que son statut de membre fondateur ne peuvent permettre de le limoger après seulement un mois de pouvoir». Cette aile est constituée d’Alioune Badara Cissé (Ministre des affaires étrangères) mais aussi de partenaires de l’APR comme Jean Paul Dias, entre autres.

Les irréductibles du palais ont finalement réussi à faire signer au président de la République ce décret pour limoger Moustapha Cissé Lo. Le prétexte est ses sorties contre Moustapha Niasse et les décisions qui de Macky Sall qui faiblissent, selon lui, leur formation politique. «Moustapha Niasse à la présidence de l’Assemblée nationale est plus que dangereux et politiquement incorrect», décrié-t-il en filigrane. Selon lui c’est un homme d’une idéologie différente de celle des «Apéristes».

Pour rappel, Macky Sall en personne avait été interpellé sur les sorties ostensibles de celui qui est nommé «El pistelero» et il avait ainsi déclaré qu’il a tenté de le raisonner à plusieurs reprises.

Toutefois est ce qu’il ira jusqu’à l’exclure du parti ou faire comme le Parti Démocratique Sénégalais travailler pour son exclusion à l’Assemblée nationale si Moustapha Cissé Lo persiste dans sa position et devient plus acerbe contre le président de l’APR et chef de l’Etat du Sénégal.


Samedi 14 Juillet 2012 - 12:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter