Le double objectif contradictoire d'Obama

Barack Obama promet des renforts en Afghanistan mais envisage aussi un retrait programmé à partir de l’été 2011. Envoi de renforts suivi de retrait de troupes ; les annonces du président américain semblent bien contradictoires, mais elles s’adressent à l’ensemble de l’opinion publique américaine tout aussi controversée. En tout cas, les 30 000 hommes supplémentaires porteront le contingent américain à plus de 100 000 soldats présents en Afghanistan.



Le général Stanley McChrystal est satisfait de l'envoi de soldats américains supplémentaires en Afghanistan, REUTERS/Omar Sobhani
Le général Stanley McChrystal est satisfait de l'envoi de soldats américains supplémentaires en Afghanistan, REUTERS/Omar Sobhani
D'un côté Barack Obama veut frapper fort : les 30 000 supplémentaires devront être à pied d'œuvre dès le printemps prochain - c'est bien plus rapide que ce à quoi on s'attendait. De l'autre côté le président américain esquisse déjà une sortie : ces renforts commenceront à rentrer à la maison d'ici à 18 mois, a-t-il indiqué.

Ces deux objectifs, qui peuvent sembler difficilement conciliables, s'adressent en fait chacun à un public bien particulier: La main de fer, c'est pour l'opposition républicaine qui accuse la Maison Blanche d'avoir tergiversé pendant ces trois longs mois de consultations. La nouvelle stratégie afghane s'inspire d'ailleurs largement de ce que George Bush avait fait en Irak en 2007 ; le « surge » auquel était alors farouchement opposé un certain sénateur Obama.

Les perspectives de retrait, c'est pour donner des gages à la base démocrate, très sceptique sur ce nouvel effort de guerre qui va coûter très cher : 30 milliards de dollars. C'est pour ce public-là que Barack Obama a dit très explicitement hier que l'Afghanistan ne serait pas un nouveau Vietnam.

Mais à vouloir contenter tout le monde, le président américain prend le risque de ne convaincre personne. Ni les faucons va t'en guerre, ni le camp pacifiste ne débordent d'enthousiasme après le discours de West Point.

Quels soutiens pour Obama ?

Les premiers à répondre à l'appel de Barak Obama, et même à le devancer sont les britanniques. Ils ont confirmé dès lundi dernier qu'ils enverraient 500 hommes supplémentaires. Avec 9 500 soldats sur place, ils sont les plus gros contributeurs de troupes après les américains. Convaincu de la nécessité de s'unir derrière la stratégie du président américain, le Premier ministre, Gordon Brown, appelle les autres Européens à l'imiter : en premier lieu, Allemands et Français, 3e et 4e pourvoyeurs de bataillons.

Mais il aura du mal parce qu’ils ne sont pas très allants. Echaudée par la mortelle bavure de septembre dernier dont elle s'estime responsable, et qui a provoqué 3 démissions de haut niveau, l'Allemagne hésite à envoyer les 2 000 soldats réclamés en renfort par les Etats-Unis. Angela Merkel réserve sa réponse pour la fin janvier, après la conférence prévue sur l'Afghanistan.

A Paris, on répond qu'un ajustement du dispositif militaire n'est pas impossible, reste à déterminer lequel et cela se fera ultérieurement. Pour l'instant le président français apporte son plein soutien a son homologue américain mais sans annoncer de renforts. De leur côté, l’Espagne et l’Italie ont répondu d'accord pour de nouvelles troupes.

La confiance de l'OTAN

Le secrétaire général de l’OTAN a fait preuve, ce mercredi, d’une confiance inébranlable dans la volonté des alliés européens, en particulier, de suivre le mouvement initié par le président des Etats-Unis. Anders Fogh Rasmussen compte au minimum sur 5 000 hommes en plus des 30 000 annoncés par Barack Obama. Selon le secrétaire général de l’Alliance, il s’agit là d’engagements fermes de pays déjà très fortement impliqués en Afghanistan comme le Royaume-Uni, mais aussi de pays partenaires de l’OTAN, comme la Corée du Sud et la Géorgie qui n’ont actuellement qu’une poignée de soldats sur place et qui à eux deux devraient fournir près du tiers des nouveaux renforts.

Anders Fogh Rasmussen estime par ailleurs à plusieurs milliers le nombre de soldats que devraient envoyer d’autres pays déjà engagés en Afghanistan et qui n’ont pas encore finalisé le volume de nouvelles troupes qui y partiraient. C’est par exemple le cas de la Pologne qui envisagerait de déployer 900 hommes supplémentaires. Mais le secrétaire général de l’Alliance a tenu à avertir les alliés réticents à fournir des renforts que l’opération en Afghanistan est menée par l’OTAN et qu’elle ne doit pas être perçue comme une opération américaine pure et simple.

Anders Fogh Rasmussen souligne que l’Alliance atlantique a demandé aux Etats-Unis d’adopter une approche multilatérale et qu’il pourrait douter de son intérêt si les autres pays n’assument pas leur part du fardeau.

Barack Obama, le président américain, prix Nobel de la paix 2009 appelle à la poursuite de la guerre, n'en déplaise à son opinion publique, car a-t-il dit, « c'est une question de sécurité nationale, et même internationale ».

RFI

Mercredi 2 Décembre 2009 - 14:33




1.Posté par estellon le 02/12/2009 22:46
depuis que le monde est monde,les rois,les dictateurs,les empereurs, sont attaché le cul entre deux chaises, et sont incapables d'en enlever une! distribuant sans cesse un coup à gauche, un coup à droite! un bon point au bien,un bon point au mal! Il en est autrement pour les hommes de foi, qui mettent leurs actions en conformité avec leurs paroles.Mais dans l'histoire,ils se compte sur les doigts de la main! et sont éliminés à mesure qu'ils se montrent ! Notre vieux DIEU vengeur et féroce ne veut toujours pas céder sa place 2000ans aprés le message d'amour de Jésus. Aimer ses ennemis !!! OUi !!! BIEN SUR !!! Mais les hommes préfèrent toujours les mitraillettes!!! Et envoyer leurs missiles sur les villes, les femmes et les enfants tant qu'ils ne sont pas destinés pour eux.

2.Posté par estellon le 02/12/2009 23:12
Les hommes qui mettent leurs actes en conformité avec leur foi, clairement, sans conradiction avec courage, sont vraiment rare. Le monde attendait désespérément cet homme: Barak Obama était-il celui là ? Comment peut-on être clair aux yeux des hommes en étant divisé en soi-même ? Vouloir la Paix en faisant la guerre! Prendre les armes pour défendre la Paix sera et restera toujours une faute par manque de courage. GHANDI par sa seule force morale a libéré son immense pays par la seule volonté de sa foi et de son courage! Il n'a pas eu besoin de faire tuer des milliers de soldats. Réfléchissez bien,responsables! choisissez votre camp,mais surtout plus les deux. Que votre regard reflète la couleur de vos yeux qui ont une même couleur! Cessez d'avoir peur et de faire peur! Montrer que nous sommes tous des frêres,mais surtout prouvez le avec des actes! Le monde vous regarde! éclairez votre Lumière!

3.Posté par estellon le 02/12/2009 23:34
Le grand rêve. Instituer la confiance,me souffle le vent du ciel, l'enfant ne reste pas toute sa vie dans le ventre de sa mère. Le jour vient où il nait ! L'humanité est-elle prête à abandonner la mère peur, à découvrir la confiance que tous les peules recherchent ? Mais OUI! me chuchote la raison ! L'histoire, l'histoire, les massacres, les guerres, l'orgueil, l'intérêt, la puisance: C'est moi tout celà ! Me justifie l'image du grand diable inconnu, mais présent. La paix,la paix,Me chante la chorale du monde. Laissons la s'exprimer !explorer, s'agiter, prendre racine! Les chefs d'état sont-ils prisonniers des intérêts de leus peuples ? Qui se souciera de l'avenir,de prendre le temps de réfléchir ? Les partis politiques sont-ils des illusions? des clans où s'affrontent l'orgueil et l'ambition ? " Concours de prestigitateurs! pourrait annoncer le présentateur ! Le plus fort sera le plus habile, le plus habile, celui qui en fera le plus en demandant le moins! Me clame l'ange musicien! Mais la réalité de notre terre, engluée dans l'arsenal atomique, chimique, biologique, la liberté qui devient asservissement, ruine des états! Qui s'en soucie ?

4.Posté par estellon le 02/12/2009 23:49
Qu'en pense l'oiseau sur sa branche ? 500 000 poules élevées en batterie ? Folie, folie, me crie la raison, intérêt, intérêt, me crient les banquiers. Notre espoir secret, ce sont les Nations-Unies, pas désunies!... Transformer le monde qui devient une tombe,écouter la voix secrète de la terre, celle qui est libre, mais toujours pas onsultée. C'est celà le référendum ! Ce n'est plus le pouvoir de quelques chefs d'états qui se font peur, c'est le pouvoir universel de chaque coeur, le voilà le bonheur ! Au travail monsieur le facteur ! Un référendum mondial ? Pour demander quoi ? Interrogent les ministres de toutes les couleurs! Cocher les cases sur une feuille; me dicte la simplicité! Pour les guerres: NON OUI Pour l'établissement de la paix : NON OUI Pour le désarmement complet de l'arsenal atomique, chimique, biologique: NON OUI

5.Posté par estellon le 03/12/2009 00:01
Pour ce grand rêve qui prend forme dans l'économie financière de la suppression des armes, partager et aider les pays pauvres affamés pour que les habitants ne soient plus obligés de quitter leur pays, manger leurs savates! C'est celà l'utopie mes amis ! C'est celà respecter la voix secrète du monde. Supprimer les missiles, remplacez-les par des sacs de farine! claironne tout haut l'ange meunier. Oser la réalité qui prend forme dans le rêve, l'amour et la confiance, se laisser fondre dans la beauté du ciel étoilé !Rêves, rêves que tout cela ! me crie un soldat sans fusil, le général sans armée, le chef sans bombes nucléaires... C'est la force qui dirige le monde, me crient les experts, les scécialistes, les marchants d'armes. Mais votre monde n'est pas beau ! trop dangereux pour nous. Nous n'en voulons plus !

6.Posté par estellon le 03/12/2009 00:14
Son parfum commence à ne plus être aromatique. Un rouge gorge est prés de ma fenêtre, je le regarde, il me regarde. Quel beau moment ! Mais OUI ! je sens qu'il est d'accord avec moi ! La vie sera un jour plus belle, soiss en sur mon ami, elle fleurira sur notre chère terre. ECOUTER : Pouvoir écouter la voix secrète du monde, l'idéal caché aux hommes depuis longtemps, ECOUTER la voix cachée de ce qui vit en nous, de l'amour qui n'a pas d'âge et qui enlace les siecles. OUI, référendum ! Ta voix va faire connaitre l'âme du monde, va faire du bien à tous les hommes. CHANTS ; Dans la rivière du bonheur chante la voix des anges. Dans la rivière du malheur chante la voix de la douleur. Entre les deux chante une chorale mystérieuse,interminable ; LE CHANT DE L'ATTENTE .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter