Le fisc sur les traces de Wade-père : les impôts lui réclament 200 millions de F CFA

Les services des impôts tapent sur les doigts du prédécesseur de Macky Sall et président sortant Wade. Le père du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss est sommé de payer pas moins de 200.000.000 F CFA que lui réclame le fisc. Le dossier bien ficelé est remis à Serigne Mbacké Ndiaye qui a averti Wade qui sans polémiquer s’est engagé à payer. D’anciens dignitaires libéraux aussi impliqués, il s’agit de Samuel Sarr, Me Madické Niang épinglés comme l’hôtel King Fahd Palace géré par Racine SY.



Le fisc sur les traces de Wade-père : les impôts lui réclament 200 millions de F CFA
Encore un dossier fiscal contre le président sortant Wade.  Le dossier de la Société d’Aménagement et de Promotion des Côtes et zones touristiques (SAPCO) dans la mire de l’Etat du Sénégal qui a bloqué ses comptes pour une dette fiscale de 4.241.914.906 F CFA. Wade-père cité comme le second sur la liste des plus gros débiteurs de la dite société à hauteur de 101. 453. 308 FCFA est dans le viseur du fisc qui lui réclame le versement de 200 millions de F CFA à titre de la réévaluation du prix du bail octroyé à l’ancien président par la SAPCO qui sous Ndiougua Sakho comme Directeur général, a obtenu son bail en 2003 au prix modique de 87 F CFA, le mètre carré alors que le prix était fixé à 435 F CFA.

Les services des impôts qui se signalent à Wade-père, ont même envoyé le dossier bouclé à Serigne Mbacké Ndiaye qui a informé son mentor qui sans résigner, ni polémiquer, s’est engagé à payer normalement. Et c’est l’ancien ministre de l’Energie qui devra s’acquitter de cette tâche. Samuel Sarr tout aussi concerné par ces missions de contrôles du fisc qui ont débarqué chez ce dernier aux Almadies.

De même que l’ancien ministre des Affaires étrangères, Me Madické Niang mais au-delà des personnes physiques, informent des sources autorisées du journal « libération » d’autres structures sont dans le viseur des impôts notamment l’hôtel King Fahd Palace (ex-Méridien)repris par Racine SY et dont les comptes ont été même bloqués pour une ardoise de 2 milliards de F CFA. Un blocage levé pour éviter tout disfoctionnement lors du dernier sommet des chefs d’Etat africains de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africain (UEMOA) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).


Mercredi 20 Novembre 2013 - 10:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter