Le gouvernement tchadien dénonce les «mensonges» du rapport d'Amnesty International

Dans un rapport publié le 24 octobre, l'ONG Amnesty International dénonce « la répression violente de toute forme de critique par le gouvernement » tchadien. Le document dénombre des infractions aux droits de l'homme et des arrestations arbitraires. Des accusations que les autorités, à Ndjamena, rejettent en bloc.



La couverture du rapport d'Amnesty International, intitulé «Les tactiques répressives contre les critiques du gouvernement doivent cesser». Amnesty International
La couverture du rapport d'Amnesty International, intitulé «Les tactiques répressives contre les critiques du gouvernement doivent cesser». Amnesty International
Hassan Sylla Bakary
Porte-parole du gouvernement tchadien

"Le Tchad ne saurait être ébranlé par ce tissu de mensonges concocté par des officines occultes."

68___tchad_son_hassan_sylla_bakary_amnesty.mp3 68_-_TCHAD_son_Hassan_Sylla_Bakary_amnesty.mp3  (485.06 Ko)



Dépéche

Samedi 26 Octobre 2013 - 11:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter