Le groupe EI en Egypte menace de tuer l'otage croate Tomislav Salopek

Le compte à rebours touche à sa fin. La branche égyptienne du groupe terroriste Etat islamique pourrait tuer à tout moment Tomislav Salopek, un Croate de 31 ans, employé d'une entreprise française et capturé le 22 juillet au Caire. Le père de l'otage implore les jihadistes égyptiens de laisser la vie sauve à son fils.



Une vidéo mise en ligne mercredi 6 août montre Tomislav Salopek agenouillé aux pieds d'un homme cagoulé qui tient un couteau. Lisant une feuille de papier, il dit qu'il sera exécuté dans 48 heures si le gouvernement égyptien ne libère pas «des femmes musulmanes emprisonnées». Depuis la Croatie, le père de l'otage a supplié les jihadistes égyptiens  de laisser la vie sauve à son fils. «La seule et unique raison de son séjour dans votre patrie, a-t-il dit, était de gagner de quoi nourrir ses enfants, rien de plus».

Au moment de son enlèvement, le 22 juillet, Tomislav Salopek, 31 ans, père de deux enfants, venait juste de finir sa mission en Egypte. Il est membre d'une équipe d'analyse sismique de la société Ardiseis, filiale de la Compagne générale de géophysique, une entreprise française spécialisée dans l'exploration du sous-sol.

Le jeune Croate est le premier étranger enlevé et menacé de mort par la branche égyptienne de l'organisation terroriste Etat islamique. Les autorités du Caire, engagées dans une lutte sans merci contre les jihadistes, craignent que la décapitation d'un Occidental effraient un peu plus les touristes, moins nombreux qu'avant, et également les nombreuses entreprises étrangères présentes dans le pays.

 
 

rfi.fr

Vendredi 7 Août 2015 - 12:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter