Le groupe des Amis de la Francophonie rend hommage à Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau à l’honneur. Le groupe des Amis de la Francophonie, à sa tête son excellence Mme l’Ambassadeur de Suisse au Sénégal, a organisé ce mardi 22 Mai une Conférence sur le thème : « L’actualité politique de la pensée de Jean-Jacques Rousseau » en présence d’experts suisses et sénégalais: Professeur Gabriel Galice, directeur de l’Institut International de recherches pour la paix (GIPRI) et la professeur Aminata Diaw Cissé de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (UCAD).



Le groupe des Amis de la Francophonie rend hommage à Jean-Jacques Rousseau
Gabriel Galice a misé sur la biographie de Jean-Jacques Rousseau avant de développer les pensées de ce dernier. Pour lui, « il faut que nous sachions tous que nous n’en finirons jamais avec la pensée de Rousseau ».

« A partir d’un sentiment de révolte, il est parvenu à construire un message important sur la liberté. Rousseau n’est pas irréprochable. Rousseau est un éclaireur. C’est un homme qui n’a ni l’esprit de système ni celui des équations. Il est pragmatique. Il avait un mauvais caractère aussi, ce qui ne facilitait son insertion dans la société », témoigne M. Galice.

La Conférence a été animée par le Pr. Mamoussé Diagne, professeur et agrégé en philosophie, Faculté des Lettres et Sciences humaines, UCAD. Mais bien avant de donner la parole aux panelistes, Pr Mamoussé Diagne a tenu à poser une question. Et c’est le Pr Aminata Diaw Cissé qui a apporté une réponse à l’interrogation du Pr Diagne.

« Si Rousseau a inventé la modernité, qu’est ce qui reste à inventer ? Alors moi je lui répondrai que ce qui reste à inventer c’est l’effectivité de la citoyenneté au féminin », répond Pr Cissé.

« Le combat des femmes pour la parité montre que la démocratie et la bonne gouvernance doivent prendre en compte de la question du genre. La pensée de Rousseau s’inscrit dans cette logique. Pourquoi convoquer Rousseau quand on parle de la politique, de la citoyenneté au féminin ? Paradoxalement, dans les pensées de Rousseau on déniche la question de l’égalité des hommes », selon Pr Aminata Diaw Cissé.

Mme Cissé a focalisé son discours sur le féminisme tout en s’adossant sur les pensées de Rousseau. « Rousseau a confié le gardiennage des mœurs et principes de la société à la femme », affirme Mme Cissé.

Le panel a été suivi d’un débat où le modérateur était obligé de mettre fin à la série des questions.


Mardi 22 Mai 2012 - 11:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter