Le groupe marocain Alliances au cœur des « Panama Papers »

Chargé de construire 40 000 logements au niveau du Pôle urbain de Diamniadio, le groupe marocain Alliances est au cœur des «Panama Papers». Jusqu’en 2008 au moins, le groupe comptait parmi ses actionnaires Smcd Limited, une société offshore logée aux îles vierges britanniques et directement contrôlée par Mohamed Mounir Majidi, Secrétaire particulier du Roi Mohamed VI.



Le Groupe marocain Alliances, chargé de construire 40 000 logements au niveau du Pôle urbain de Diamniadio, est au cœur des «Panama papers ». Sa troublante liaison avec Smcd Limited, une société offshore logée aux Îles vierges britanniques et directement contrôlée par Mohamed Mounir Majidi, Secrétaire particulier du Roi Mohamed VI.

Montée en 2005 par le cabinet panaméen Mossack Fonseca au cœur d’un scandale mondial, SMCD Ltd figurait, jusqu’en 2008 au moins, dans le tour de table du groupe Alliances dirigé par Mohamed Alami Lazrak Nafakh, un proche de Mohamed VI, le Roi du Maroc. Qui est le bénéficiaire économique de SMCD Ltd dont beaucoup doutent de la liquidation annoncée?

Les Sénégalais impliqués dans le scandale des «Panama papers» ont du souci à se faire. Si jusque-là seuls quelques noms ont fuité, ce sera le déballage général le 9 mai prochain. Selon les sources autorisées relate « Libération », a partir de cette date, les 11,5 millions de fichiers à l’origine du scandale mondial seront rendus publics par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ). 


Jeudi 28 Avril 2016 - 09:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter