Le maire de Pikine, Pape Sagna Mbaye en bisbilles avec un de ses fournisseurs

Le torchon brule entre le maire de la ville de Pikine Pape Sagna Mbaye et le directeur de Centre d'informatique et d'économie appliquée (CIGA) Mamadou Mbaye. Le Directeur de l'école de formation Centre d'informatique et d'économie appliquée (Ciga) réclame à Pape Sagna Mbaye la somme de 5 millions 605 mille "pour avoir formé des agents de ladite mairie de février à juillet 2011". Ne pouvant entrer dans ses fonds, ce dernier craint de mettre la clef sous le paillasson et décide d'enclencher une action judiciaire.



Le maire de Pikine, Pape Sagna Mbaye en bisbilles avec un de ses fournisseurs
Revenant sur les termes dudit contrat, un protocole d'accord avait été signé avant le démarrage de la formation. Il s'agit, selon Mamadou Mbaye, Directeur de Ciga de former 18 agents dans trois modules que sont "l'informatique, comptabilité gestion et en assistanat de direction". Pour lui, c'est le nommé Abdou Ndoye 1er adjoint au maire qui avait signé ledit protocole qui prévoyait "des poursuites si l'une des parties n'arrivait pas à honorer sa parole".

Pour le directeur, quand la formation a pris fin un rapport leur a été présenté. "Ils m'ont même dit que c'est une première de voir un rapport en fin de formation de leurs agents. Mais ils m'ont déçu car depuis presque une année, je cours derrière mon argent", clame-t-il. S'agissant de la rencontre entre les responsables et lui, Mamadou Mbaye poursuit en ces termes: "ils m'ont fait croire qu'il y avait un problème de procédure. Chose à laquelle, je refuse de croire". Depuis, lors dit-il, "il a fallu m'endetter auprès des banques pour démarrer l'année académique 2011-2012. J'ai des problèmes car des professeurs menacent de partir. Mon effectif est de réduire les risques parce que je suis au bord du gouffre. Je pourrais mettre la clef sous le paillasson si la mairie ne réagit pas".

Très en colère, le directeur de Ciga n'a pas mi de gants pour asséner ses vérités. "La mairie de la ville de Pikine n'est pas exemplaire. De paisibles citoyens qui gagnent leur vie ne peuvent même plus joindre les deux bouts. Je suis prêt à y laisser ma vie car je ne sais plus quoi faire avec ma mère qui est malade. La mairie ne vient pas en aide aux citoyens", tonne-t-il. Dans le même ordre d'idées, le directeur du centre d'informatique et de gestion appliquée donne une semaine à l'Institution. Faute de quoi, "des poursuites judiciaires seront enclenchées".
Abdoul K. Diop (Correspondant dans la banlieue)

"Il faut s'en ouvrir au Secrétaire général de la mairie", indique Pape Sagna Mbaye

Nous avons tenté de joindre le maire de la ville. Il était "absent du terroir et se trouve en Espagne". Dans sa réponse, Pape Sagna Mbaye dit "ne pouvoir en piper mot, car il lui faut d'abord connaitre la quintessence du dossier". A la question de savoir s'il a été au courant de la formation des 18 agents, il répond que "d'aucuns bénéficient de formation certes, mais je vous mets en rapport avec le secrétaire général de ma mairie". Nous avons pu obtenir les attaches de la chargée de communication, cette dernière mise au parfum avait promis de s'en ouvrir au Sg et qu'elle allait lui donner notre numéro. Mais tel ne fut pas le cas car jusqu'au moment où nous mettions en ligne l'article, le Sg n'a nous a pas appelé.
Abdoul K. Diop

Abdoul K. Diop (Correspondant dans la banlieue)

Vendredi 18 Mai 2012 - 02:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter