Le maire de Taïf dans de beaux draps: il bat sa femme et lui casse le bras



Le couple d’enseignants qui vit à Mbacké sort d’une longue période de séparation causée par une mésentente après que le nouveau maire, fraîchement élu, avait convolé en secondes noces avec une jeune fille qui vit à Mbour. Des bonnes volontés ayant réussi à les réconcilier le jour du Kazu Rajab, Mame Diarra  Ndiaye qui est surveillante au lycée de Mbacké II, contrainte par les siens, a fini par rejoindre le domicile conjugal. Seulement, une rude dispute nocturne a fait péter les plombs au maire Mbaye Tine.

Ne se retenant plus, l’édile de la commune s’est alors acharné sur son épouse, criant à tue-tête devant ses enfants désemparés. Elle n’a dû son salut qu’à l’intervention de cohabitants qui ont réussi à la tirer d’affaire, renseigne «Le Populaire». M. D. N. qui se trouve en ce moment chez un de ses parents à Touba s’en est tirée avec le visage ensanglanté et le bras gauche cassé. Une plainte pour coups et blessures volontaires ayant occasionné une incapacité temporaire de travail de plusieurs jours pourrait être déposée par les parents de la victime au parquet de Diourbel dans les prochaines heures. 


Mardi 17 Mai 2016 - 11:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter