Le maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy déchire l’Acte III de la décentralisation

La réforme de l’Acte III de la décentralisation n’emporte pas l’adhésion de tous les acteurs politiques. Pour le maire des Parcelles Assainies, la réforme qui vient de célébrer sa première année a montré son échec total concernant la gouvernance locale. Moussa Sy a par ailleurs dénoncé la discrimination des 19 communes de Dakar concernant la mise en place des politiques nationales.



Le maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy déchire l’Acte III de la décentralisation
« L’Acte III est une hérésie qui a montré ses limites ». L’avis est du maire de la commune des Parcelles Assainies. Moussa Sy a craché du feu sur les réformes de l’Acte III. L'édile n'a pas utilisé de gants pour s’en prendre à cette réforme qui est, selon lui, à l’origine de tous les maux dont souffrent les collectivités locales. « L’Acte III est la cause de la dislocation de centaines de familles avec l’accumulation de plusieurs mois de salaires pour les employés. Elle a montré ses limites depuis longtemps et souhaite qu’on aille vers sa révision, comme annoncé par le chef de l’Etat», tonne Moussa Sy dans les colonnes de "l’As".

Très en verve, l’ancien député libéral dénonce la discrimination dont sont victimes les maires de la ville de Dakar dans la mise en œuvre des programmes nationaux. Le maire des Parcelles Assainies déplore le fait que le parti au pouvoir ignore complètement les 19 communes d’arrondissement de la ville de Dakar. Il déclare ne pas comprendre l’exclusion dont sont victimes les autres mairies de la commune de Dakar. A cet effet, il cite les programmes de vacances citoyennes et les opérations de financements des femmes. Pis, l'édile constate qu’"il y a beaucoup d’abus dans l’attribution des bourses sociales avec l’attribution de bourses entières à des familles et à des travailleurs qui appartiennent à une famille politique bien identifiée au détriment des autres familles défavorisées".    

Khadim FALL

Vendredi 15 Janvier 2016 - 10:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter