Le ministre du commerce intransigeant avec les commerçants récalcitrants



Le ministre du commerce intransigeant avec les commerçants récalcitrants
Le ministre du Commerce a répondu hier que l’Etat n’a montré aucune impuissance devant la réticence de certains commerçants qui refusent d’appliquer le décret de la baisse de certains produits de consommation de première nécessité.
«Il n’y a pas d’impuissance de l’Etat et il n’y aura jamais impuissance de l’Etat», a assuré Mamadou Niang.
«La preuve, ce sont 170 tonnes de denrées qui sont saisis dans la seule région de Dakar», ajoute-t-il.
A l’en croire, le combat n’est pas fini. «Les agents du ministère envisagent de faire le tour du Sénégal pour faire respecter la règle», a-t-il promis. C’est d’ailleurs pour cette raison que ses services ont mis en place un numéro vert pour permettre aux Sénégalais d’appeler les agents lorsqu’ils seront confrontés à un commerçant récalcitrant.

Auparavant, le ministre et ses services qui faisaient le tour de quelques quartiers de Dakar et de sa banlieue pour constater de visu de l’effectivité ou non de la baisse des prix, sont passés au service régional du commerce pour voir les tonnes de riz, de tomates, de sucre, de cartons de savons, d’huile et de bouteilles de gaz saisis.

«Toutes ces denrées ont été saisies dans des boutiques qui n’ont pas appliquées les prix établies par le ministère», ont expliqué les services du ministère du Commerce. Selon Mamadou Niang, «ces 3500 tonnes de sucres destiné à la population, ont été acheté par des opérateurs qui, au lieu de les revendre aux populations, les revendent à des industriels». Il a ensuite révélé que «la liste de ces opérateurs sera diffusée mercredi, au plus-tard, par les services du ministère du commerce pour que le public puissent avoir une idée.


Khady FAYE (stagiaire)

Mardi 8 Février 2011 - 10:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter