Le nouveau PM du Burkina Faso, Luc Adolphe Tiao est un ancien du CESTI

Conseiller de presse et techniques de l’information, Luc Adolphe Tiao, qui était précédemment ambassadeur du Burkina Faso en France et ancien président du Conseil supérieur de la communication, a été nommé Premier ministre ce 18 avril 2011, en remplacement de Tertius Zongo. Voici son parcours académique et professionnel par le site petiteacademie.gov.bf



Le nouveau PM du Burkina Faso, Luc Adolphe Tiao est un ancien du CESTI
«Luc Adolphe Tiao, a fait ses études supérieures:
- au Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information(CESTI) de l’Université de Dakar de 1977 à 1980, où il obtient le diplôme supérieur de journalisme de l’université de Dakar.
- à l’Ecole Supérieure de Droit de l’université de Ouagadougou de 1980/1982.
- au département de communication de l’université de Montréal au Canada ; études de 3ème cycle en sciences de la communication et de l’information; il obtient le Masters es sciences de la communication de l’université de Montréal (1985/1987)
- au Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques de Paris, où il en sort avec le diplôme de 3ème cycle d’études diplomatiques supérieures (1992/1993)
- à l’université de paris II en France en 1996, pour une thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication avec pour thème « le système médiatique au Burkina Faso : les obstacles au développement de la presse écrite dans un contexte démocratique africain ».
Sur le plan professionnel Luc Adolphe Tiao a occupé les emplois suivants :
- Directeur des journaux à la Direction Générale de la presse écrite (février 1984/juin 1985)
- Directeur Général des éditions Sidwaya (octobre 1987/août 1990)
- Secrétaire Général du Ministère de la Communication et de la culture (août 1990/août 1992)
- Attaché de presse à l’Ambassade du Burkina à Paris (novembre 1992/août 1996)
- Conseiller chargé de missions au département de la communication du Premier Ministère (août 1996/mai 2001)
- Président du Conseil supérieur de l’information à partir du 30 mai 2001 jusqu’à sa nomination au poste d’ambassadeur du Burkina en France.

Sur le plan culturel il a été Président du comité d’organisation de la 12ème édition du FESPACO (septembre 1990/mars 1991) et de la semaine nationale de la culture Bobo 92 (septembre 1991/mai 1992).

Par ailleurs il a fait valoir son expertise en matière de communication au profit de nombreux ONG et services publics : FAO, CSI, commission nationale de la décentralisation, comité d’organisation de la décentralisation de la coupe d’Afrique des Nations 1998. Luc Adolphe Tiao est membre fondateur ou membre de plusieurs organisations associatives nationales et internationales (MBDHP, Association des journalistes du Burkina, comité nationale des scouts, Association de développement Terre- école).
Il a procédé à de nombreuses publications sur les politiques et stratégies de l’information et de la communication sur les processus de transition démocratique en Afrique au sud du Sahara. Luc Adolphe Tiao est marié et père de quatre enfants.»

Fasozine.com

Mardi 19 Avril 2011 - 11:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter