Le nouveau plan du pouvoir pour l'anéantissement de Khalifa Sall



Le nouveau plan du pouvoir pour l'anéantissement de Khalifa Sall
Apres l'échec dans la volonté de contrôler, il semble que le pouvoir n'a pas reculé sur sa décision de noyer le maire de Dakar, Khalifa Sall, qui se positionne de plus en plus comme un sérieux challenger pour 2017. En effet, la nouvelle stratégie consiste à étouffer, le chef de file de la coalition « Taxawu Dakar », en asphyxiant financièrement les communes contrôlées par ses alliés. Le plan passe par la réduction du nombre d'adjoints au maire. C'est le cas à Dakar-Plateau, à la Médina, à Golf Sud.

L'argument des autorités administratives tient au fait que la population dans ces communes ont diminué. Cela s'appuie sur le nouveau code général des collectivités locales, qui en son article 93 disposent clairement, que « le maire est l'organe exécutif de la commune. Il est assisté par les adjoints dans l'ordre de leur élection. Le maire et les adjoints doivent résider dans la commune ou en être obligatoirement contribuable.

Le nombre des adjoints est le suivant : commune de 1000 à 2500 habitants :1 ; commune de 2501 à 10 000 habitants : 2 ; commune d'une population supérieure à 10 000 habitants : 1 adjoint de plus par tranche supplémentaire de 30 000 habitants sans que le nombre des adjoints ne puisse dépasser 10 », nous renseigne le Populaire.


Vendredi 18 Juillet 2014 - 12:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter