Le parquet s’oppose à la liberté provisoire de Malick Noël Seck

Le parquet s’est opposé, jeudi, à la liberté provisoire de Malick Noël Seck, placé en garde à vue depuis mardi à Saint-Louis pour détention illégale d’armes, a appris l’APS de source judiciaire.



Le parquet s’oppose à la liberté provisoire de Malick Noël Seck

Pourtant, le juge avait accepté cette demande de liberté provisoire introduite par les avocats du jeune leader de Convergence socialiste.

Seck a été arrêté lundi dernier à Saint-Louis, en même temps que trois de ses camarades, au cours d’une caravane organisée pour le retrait de la candidature d’Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle de dimanche.

Seck et ses camarades poursuivront le séjour carcéral en attendant leur procès prévu le 8 mars prochain.



Jeudi 23 Février 2012 - 15:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter