Le président Sall au sommet de Malte: «Les Africains ne seront surtout pas là pour la charité»



Le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall également président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) va défendre «la dignité» des migrants au sommet de Malte sur la migration, au nom des quinze (15) pays membres, annonce le président de la commission de l’organisation régionale. «Nous sommes venus lui faire le point des préparatifs de notre région pour cette importante réunion sur la migration. En tant que président de la CEDEAO, il est le porte-parole de la région Afrique de l’Ouest», explique Kadré Désiré Ouédraogo à la fin d’une audience avec le président Sall qui devra dévoiler cette position commune des pays de la CEDEAO. Une position qui est «relative à la garantie de la sécurité et au respect de la dignité des migrants».
 
Le président Sall qui annonce les couleurs de la rencontre, estime que l’émigration des Africains vers les pays européens pouvait être réglementée si l’Europe soutenait «de façon décisive et forte» les politiques nationales de ses partenaires d’Afrique. «Nous avons des politiques nationales visant à fixer les jeunes chez nous, avec des emplois. Si l’Europe vient [en appui] de façon décisive et forte, nous pourrons bien sûr résoudre ce problème», poursuit le Chef de l’Etat à la fin d’un entretien avec son homologue gabonais Ali Bongo. «Les Africains ne seront surtout pas là pour [demander] la charité », tient toutefois à préciser le président Sall. Ce, à quelques heures de l’ouverture, à 17h30 (16h30 GMT), du sommet des dirigeants africains et européens sur la migration, à La Valette, la capitale de Malte. «L’Afrique et l’Europe, c’est une histoire commune et ancienne. Il faut éviter que ce phénomène actuel (la migration irrégulière, de l’Afrique vers l’Europe, Ndlr) soit perçu comme un nouveau point de départ» des relations entre les deux régions, souligne Macky Sall.
 
 
Les chefs d’Etat et de gouvernement d’une trentaine de pays africains et des 28 de l’Union européenne (UE) sont attendus au sommet de deux jours sur la migration. Au second jour du sommet, jeudi, à 9h (8h GMT), la Commission de l’UE va lancer un «fonds fiduciaire», qui sera alimenté par ses 28 membres, pour faire face à l’afflux de migrants en situation irrégulière provenant d’Afrique. Les discussions entre les participants porteront sur les moyens de remédier aux causes profondes de la migration,…
Avec APS


Mercredi 11 Novembre 2015 - 14:17




1.Posté par babel le 11/11/2015 19:01
mais si l'ami, allons donc ! c'est le fonds d'urgence qui te fait courir... tchipiri !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter