Le président Sall n’exclut pas l’envoi de soldats en Arabie saoudite



Le président Sall n’exclut pas l’envoi de soldats en Arabie saoudite
«A mon retour de Ryad, j’avais indiqué que la situation dans la frontière Sud du Royaume d’Arabie saoudite a été au menu des échanges avec le roi et que nous en avions discuté », sert le successeur de Wade au cours de son face-à-face avec la presse nationale. «Le Sénégal est un pays ami de l’Arabie saoudite, nous avons une relation diplomatique basé sur une constante, cette constante est une politique de bon voisinage, ce sont aussi des alliés constants depuis notre indépendance, cette ligne n’a pas changé malgré le changement de régime, l’Arabie saoudite fait partie de ces pays alliés du Sénégal comme le Maroc, la France, les Etats-Unis, tout ce qui touche ces pays nous touche directement. Et dans cela nous avons étudié la possibilité de participer au soutien de sécurisation des frontières à l’intérieur dudit pays, dans un premier temps » mais «il ne s’agit pas pour nous d’aller sur les terres yéménites», développe le Chef de l’Etat.


Selon qui «pour que cette décision soit prise, il faut des préalables » à savoir «étudier le terrain, la voie juridique, les types d’accords qui peuvent nous lier à l’Arabie Saoudite, sans en donner une explication aux Sénégalais ». D’autant plus poursuit-il : «Lorsque nous sommes en maintien de l’ordre ou de la paix,… ».
 


Jeudi 16 Avril 2015 - 22:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter