Le président Sall prolonge l’année scolaire jusqu’au 7 août: le Grand cadre annonce la riposte



Le président de la République Macky Sall à coupé l’herbe sous les pieds des enseignants qui ont demandé à leurs militants de déposer tous les armes pédagogiques le vendredi 31 juillet à 18h, n’ayant pas d’ordre de mission. En sortant ce décret, le Chef de l’Etat met ainsi les enseignants dans l’illégalité en cas de cessation des activités. Abdoulaye Faty à la tête d'un camp du Grand Cadre des Syndicats d'Enseignement (GCSE) n'a pas tardé à réagir. 


Le syndicaliste est tout simplement furieux. « Le grand cadre condamne avec la plus grande énergie. Cela montre que Macky Sall privilégie la confrontation. Il veut gouverner par la force. C’est la preuve qu’ils ne sont pas prêts à respecter leurs engagements et à dialoguer. Mais nous ne fragiliserons pas l’institution. Nous en prenons acte et en tirerons toutes les conséquences. Nous nous préparons pour l’année prochaine. Nous allons demander à nos camarade de tenir des AG partout dans le Sénégal le jour de la rentrée », fulmine-t-il dans "Enquête". 


Vendredi 31 Juillet 2015 - 09:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter