Le président Sall reconnaît avoir bénéficié de privilège sous l'ère Wade

Le Président Macky Sall a évoqué dans le magazine américain "Foreign affairs", la question de la corruption et des biens supposés mal acquis. Le chef de l’Etat a indiqué qu’il n’a de problème si et seulement si les revenus d’une personne ne justifient pas son patrimoine.



Le président Sall reconnaît avoir bénéficié de privilège sous l'ère Wade
Le président de la République du Sénégal à la question du journaliste du magazine Foreign affairs, n’a pas été aussi catégorique dans sa réponse. « En ce qui me concerne, j’ai bénéficié de privilèges liés à ma position de premier ministre puis de président de l’Assemblée Nationale. Ce qui est tout à fait normal », a-t-il répliqué.  Le chef de l’Etat n’écarte point que son patrimoine puisse  faire l’objet d’enquête un jour. Macky Sall repose ainsi le débat sur son patrimoine évalué à près de 8 milliards de FCFA. Un chiffre que ses collaborateurs ont rejeté. Tout fois il n’a pas nié, à l’époque de la polémique relative à son patrimoine, avoir bénéficié des fonds politiques du Président Abdoulaye Wade que ce dernier a eu à mettre à sa disposition en tant que premier ministre. Par ailleurs, le président Macky Sall est revenu sur les mécanismes mis en branle pour lutter contre la corruption et le détournement de deniers publics. A savoir l’obligation d’une déclaration de patrimoine pour tous les gestionnaires de fonds publics, de la réactivation de la Cour de répression de l’enrichissement illicite. 


Jeudi 22 Août 2013 - 09:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter