Le prochain Directeur Général de l’ASECNA sera désigné au mois de juillet.



Le prochain Directeur Général de l’ASECNA sera désigné au mois de juillet.


Les 18 pays membres de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) ont signé mercredi à Libreville (Gabon) la Convention révisée de Dakar. Nous rapporte un communiqué du service de la communication du ministère de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et des Infrastructures

La cérémonie de signature de la Convention révisée de Dakar s’est déroulée selon toujours ce communiqué sous la présidence du Chef de l’Etat du Gabon, Ali Bongo, en présence des 18 ministres de tutelle de l’ASECNA dont le ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et des Infrastructures, du Sénégal. A cette occasion, le Président Ali Bongo a indiqué qu’au « moment où l’aviation civile internationale est à l’heure des grands défis, il était nécessaire d’adapter l’ASECNA à l’évolution du secteur aérien ».

Pour le Chef de l’Etat Gabonais, « la nouvelle Convention révisée de Dakar qui réaffirme le principe de solidarité et la volonté d’aller de l’avant, malgré les turbulences, démontre que les Etats membres de l’ASECNA veulent être des acteurs dans le monde de l’aviation civile ».

Pour sa part le président du Comité des ministres de tutelle, le ministre burkinabé des Transports, Me Gilbert G. Ouedraogo avait rappelé que « la signature de la Convention révisée de Dakar était le couronnement d’un travail de dure labeur entrepris depuis juillet 2006 à Bamako, au Mali ».

Le ministre d’Etat Karim Wade qui avait, rappelons, dénoncé une volonté de l’actuel DG de prolonger son mandat s’est dit convaincu qu’avec la signature d’un tel document, « l’ASECNA saura remporter les défis qui se posent à elle pour les prochaines décennies » avant d’apprécier : « la sagesse des plus hautes autorités tchadiennes qui ont décidé de ne pas suivre le Directeur Général sortant dans sa tentative de faire prolonger son mandat en violation des textes statutaires de l’ASECNA ».

Et Karim Wade de prévoir « qu’avec la désignation, en juillet prochain à Moroni (Comores) du prochain Directeur Général, l’ASECNA pourra enfin entreprendre les reformes nécessaires, notamment la mise en œuvre des recommandations de l’audit comptable et financier décidé par les Etats membres ».




NDIAGA DIOUF

Jeudi 29 Avril 2010 - 17:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter