Le protocole des ex-travailleurs des agences dissoutes avant la rencontre de lundi avec Mame Mbaye Niang



Il s’agit d’une proposition de protocole  du Collectif des ex-Agents des ex-Structures en charge de l’Emploi des Jeunes (CAS/Emploi Jeunes) / SYNECAP_CNTS  remis au ministre de la jeunesse, dans le cadre du sit-in du 9 janvier dernier. Deux parties qui se retrouvent pas plus tard que ce lundi. Ce, après que la tutelle aura pris connaissance des propositions des ex-employés des agences dissoutes. Protocole qui tourne autour de cinq (5) points. 


« Suite à la dissolution par décret n°2014-25 du 09 janvier 2014 des agences intervenant dans le domaine de l’emploi des jeunes, le personnel des quatre structures concernées s’est regroupé autour d’un cadre unitaire appelé Collectif des Agents des Structures en charge de l’Emploi des Jeunes (CAS/Emploi Jeunes) sous l’égide du Syndicat national des Cadres et Employés de l’Administration publique (SYNECAP) affilié à la Confédération nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS), rappelle le document parvenu à la rédaction de Pressafrik.com et qui estime l’effectif des agences dissoutes  à cent quatre-vingt-dix-sept (197) ex-travailleurs. Dont 115 à l’Agence pour l’Emploi des Jeunes des Banlieues (AJEB), 37 à l’Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes (ANEJ), 31 au Fond National de Promotion de la Jeunesse (FNPJ) et 15 à l’Agence Nationale pour l’Appui aux Marchands Ambulants (ANAMA).
 

Parmi eux, « des pères et mères de famille à hauteur de 70,6% de l’effectif total ». Avec «12 agents pour la réponse « 2 » épouses et 79 autres pour la réponse « 1 » épouses, le nombre des épouses des agents déflatés est égale à 103 ». Par ailleurs, «les agents déflatés ont à charge quatre cent-vingt- trois (423) enfants ». La suppression des quatre (4) agences a ainsi «précipité sept-cent-vingt-trois (723) sénégalais dans la précarité».
 

Comme propositions de solutions, le porte-parole du collectif, Abdoulaye Ciss et Cie préconisent la consolidation des emplois retrouvés, le redéploiement et bonus, l’accompagnement des agents vers l’auto-emploi et la résorption des dettes contractées par les agents s/c des contrats de travail. Après la rencontre prévue ce lundi avec le ministre, les ex-agents se réuniront à la CNTS , le lendemain mardi. 

protocole2__1_.docx protocole2 (1).docx  (82.54 Ko)



Samedi 10 Janvier 2015 - 17:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter