Le rappeur Akon, mécène de l’énergie solaire en Afrique

Fraîchement sorti d’une tournée africaine et d’un tournage de son dernier clip, le rappeur sénégalo-américain a déposé ses valises au Bénin. A Cotonou, il a fait la rencontre du président Boni Yayi et de son premier ministre Lionel Zinsou.



Le rappeur Akon, mécène de l’énergie solaire en Afrique
Dans le cadre de la campagne de son projet Akon Light Africa, Alioune Badara Thiam de son vrai nom a été reçu par le chef d’Etat béninois. Dans cette réunion, ils ont eu à dégager les grandes lignes de cette initiative, lancée en 2014. Cette initiative, avec un financement d’un milliard d’euros envisage d’électrifier plusieurs millions de ménages dans 38 pays africains. 100 000 lampadaires et 102 000 kits solaires ont déjà été installés dans 480 localités et 14 pays du continent et une académie de formation d’ingénieurs verra le jour en septembre à Bamako selon LeMonde.

Cette intiative vise à apporter des solutions face aux nombreux problèmes énergétiques que fait face l’Afrique. Avec une moyenne de 320 jours de soleil, Akon croit à la capacité de production solaire de l’Afrique. « Cette idée m’est venue au Sénégal en revenant dans des quartiers où j’avais grandi et qui, quinze ans après, étaient toujours privés d’électricité. Les infrastructures n’avaient pas bougé. Des anciens sont venus nous voir et nous ont demandé de trouver des solutions à la crise énergétique », souligne Akon.

Doudou Djigo

Jeudi 20 Août 2015 - 13:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter