Le référendum convoqué le dimanche des Rameaux: "Il y a des démarches à faire pour attirer l'attention des autorités", Abbé Roger Gomis



Le référendum convoqué le dimanche des Rameaux: "Il y a des démarches à faire pour attirer l'attention des autorités", Abbé Roger Gomis
Le 20 mars est prévu le référendum sur la révision constitutionnelle. Les Sénégalais sont invités aux urnes pour donner leur point de vue. Cependant, ce jour choisi par le Président de la République pour espérer recueillir le oui des Sénégalais, coïncide avec avec le dimanche des Rameaux. En effet, ce dimanche qui précède le dimanche de Pâques, est célébré la Journée Mondiale des Jeunesses (JMJ) catholique dans tous les diocèses du Sénégal. "Le dimanche des Rameaux marque l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem avant de connaître sa mort et sa résurrection. Egalement, c'est la célébration de JMJ. Une occasion pour tous les jeunes chrétiens de se retrouver pour prier et partager. C'est pourquoi le 20 mars, l'ensemble des hommes d'églises vont se réunir à Fatick pour la célébration avec l'archevêque de Dakar", décortique Abbé Roger Gomis, Directeur de l'Office Diocésain de l'Information et de la Communication (Oficom) dans "Le populaire". 

"Comment Macky Sall peut faire son référendum le 20 mars date coïncidant avec le dimanche des Rameaux...Nous sommes certes minoritaires dans ce pays mais nous avons aussi le droit de voter comme tout autre Sénégalais. Qu'il revoit sa date sinon moi je n'irai pas voter", sert Julie Nzaly. L'étudiante en communication et fidèle catholique indexe les conseillers du président de la République. 

"C'est la faute à ses conseillers. Parmi ses conseillers, il ne peut pas manquer de chrétien pour l'informer de la tenue des JMJ. Ce n'est pas normal au sein du gouvernement", accuse-t-elle. 


Jeudi 18 Février 2016 - 08:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter