Le réquisitoire de feu du Procureur : Toussaint Manga & Cie risque la geôle

Le Doyen des juges a inculpé et placé sous mandat de dépôt, hier, Toussaint Manga et sept de ses camarades d’infortune. Seule une domestique a été placée sous contrôle judiciaire. A vrai dire, le patron de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl) et ses camarades n’ont pas pu échapper au réquisitoire de feu du Procureur.



Le parquet n’a voulu donner aucune chance à Toussaint Manga, Secrétaire général de l’Union de l’UJTL et ses co-interpellés qui valsaient entre la cave du Palais de Justice Lat Dior et le Commissariat central de Dakar, depuis qu’ils ont été déférés par la Sûreté urbaine de Dakar. 
En effet, le patron de l’UJTL a été inculpé et placé sous mandat de dépôt en même temps que ses sept camarades d’infortune. 

Des neuf personnes cueillies par la Sûreté urbaine, huit ont été présentés au Doyen des juges. Et tous ont été écroués à l’exception d’une domestique qui a été inculpée et placée sous contrôle judiciaire par le juge du premier Cabinet qui a suivi à la lettre les délits visés par le parquet dans son réquisitoire introductif : rassemblement illicite et violences ayant entraîné la destruction de biens publics, coups et blessures volontaires, dégradation de biens publics et soustraction de biens appartenant à autrui, informe « Libération ».


Samedi 28 Mars 2015 - 11:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter