Le secrétariat exécutif de la CCR à Macky Sall : « L’audit est une exigence de transparence vis-à-vis du peuple … »

Le Collège Exécutif National de la Convergence des Cadres Républicains (CCR) rappelle au gouvernement que l’ « audit est une exigence de transparence vis-à-vis du peuple de procéder, sans ciblage ni esprit de chasse aux sorcières, à un état des lieux pour permettre aux Sénégalais de savoir quelle situation le nouveau régime a hérité ». C’était à l’occasion d’une rencontre de cette structure en début de semaine au siège du parti.



Le secrétariat exécutif de la CCR à Macky Sall : « L’audit est une exigence de transparence vis-à-vis du peuple … »
« Pour le CEN (Collège Exécutif National), ces audits devront être menés conformément aux lois du pays et à l’esprit du programme « Yonnu Yokkute » que notre coalition a défendu à la présidentielle, qui fait de l’obligation de rendre compte, un principe immuable pour tout citoyen qui aspire à des responsabilités publiques », indique un communiqué final de ce conclave dont Pressafrik.com a reçu une copie.

Par ailleurs, le CEN a accueilli avec beaucoup de fierté la nomination du Camarade Thierno Alassane Sall, coordonnateur national de la Convergence des Cadres Républicains à la tête de la Direction générale de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP).

Selon le même texte, le Collège Exécutif National invite tous les membres de la CCR à se joindre au camarade pour qu’ensemble, nous puissions relever le défi de la gestion efficiente de cette importante institution dans l’unique intérêt de la nation sénégalaise.

Sur le volet socioéconomique, le même Collège s’est réjoui de la réduction des prix de certaines denrées de consommation courante. « A ce sujet, le CEN félicite le gouvernement pour cette mesure salutaire, qui entre en droite ligne des engagements pris devant les Sénégalais lors de la campagne présidentielle  et l’exhorte à poursuivre ces efforts pour extirper le brave peuple Sénégalais des affres du difficile quotidien ».

En ce qui concerne la question d’une année blanche dans la sphère scolaire, le Collège Exécutif National de la CCR marque toute sa préoccupation devant cette impasse déjà préjudiciable aux élèves, étudiants, enseignants et parents d’élèves. « La résolution de cette situation qui, si on y prend garde fera perdre au Sénégal plus de 300 milliards Francs CFA, fait appelle à un sursaut patriotique de l’ensemble des parties prenantes à la crise ».

Le CEN invite, dans le communiqué, le gouvernement à signer avec les enseignants une période de « Franchise » impliquant la suspension provisoire du mot d’ordre de grève, période durant laquelle de sérieuses concertations vont être menées pour un règlement structurel de l’ensemble des problèmes qui sont sources de perturbations de l’année scolaire et universitaire. 




Jeudi 26 Avril 2012 - 01:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter