Le sud-ouest de la RCA théâtre de violences meurtrières

Après le centre de la Centrafrique la semaine dernière, c'est au tour du sud-ouest du pays d'être en proie à une poussée de violences. Dans plusieurs villages et villes de cette région, des attaques et des accrochages ont causé la mort de plusieurs personnes, dont des civils. A Carnot, notamment, les tirs résonnaient encore très tard dans la nuit.



Ces évènements meurtriers feraient suite à l’arrestation d’un anti-balaka dans la ville de Carnot, en Centrafrique.
Ces évènements meurtriers feraient suite à l’arrestation d’un anti-balaka dans la ville de Carnot, en Centrafrique.

La préfecture de Mambéré-Kadéï, située dans le sud-ouest à de la frontière avec le Cameroun est sous tension. Mardi 23 décembre, une attaque dans les villages de Bombo et Tanga a fait huit morts, deux femmes et six hommes. L’information a été confirmée par le maire de Gamboula, une ville qui se trouve à une soixantaine de kilomètres de ces localités.

Selon l’élu, les assaillants viendraient du Cameroun qui attend l’arrivée de militaires pour sécuriser la zone. « Nous leur avons déjà préparé un logement » dit-il, pressé de les voir s’installer.

Dans la ville de Carnot, la journée a été rythmée par des coups de feu. Selon un humanitaire présent sur place, le bilan serait de deux morts et cinq blessés. Ces évènements meurtriers feraient suite à l’arrestation d’un anti-balaka dans cette ville du nord de la préfecture. Par ailleurs, plusieurs maisons ont été pillées et des coups de feu résonnaient encore tard dans la nuit.

En revanche, il était impossible de joindre la ville de Nola où dix personnes auraient été tuées par un groupe de Peuls. Les communications téléphoniques ne fonctionnaient pas.


Rfi.fr

Mercredi 24 Décembre 2014 - 10:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter