Le terroriste islamiste Mokhtar Belmokhtar serait en Libye

On le disait mort, il est réapparu depuis. L'islamiste algérien Mokhtar Belmokhtar, grande figure du terrorisme jihadiste dans le Sahel et le Sahara, se serait retiré en Libye, selon plusieurs sources sécuritaires. Il entend ne pas rester inactif, selon ces sources.



Mokhtar Belmokhtar, dans une vidéo non datée et diffusée, après le 16 janvier 2013. REUTERS/Belmokhtar Brigade/Handout
Mokhtar Belmokhtar, dans une vidéo non datée et diffusée, après le 16 janvier 2013. REUTERS/Belmokhtar Brigade/Handout

Mokhtar Belmokhtar, jihadiste algérien aguerri, fait partie des hommes les plus recherchés dans le nord du Mali. Il se savait traqué par les troupes françaises  et par les drones américains. Les Etats-Unis ont mis sa tête à prix pour 5 millions de dollars. Discrètement, celui que l’on appelle « Belawar » (le borgne) a préféré s’éclipser, en direction de la Libye, où il a rejoint d’autres jihadistes.

Des attaques en préparation

Plusieurs sources sécuritaires de la sous-région confirment l’information. De là-bas, selon les mêmes sources sécuritaires, il semble bien décidé à continuer à faire parler de lui. Il prévoit d’organiser, de là-bas, de nouvelles attaques contre les intérêts occidentaux et leurs alliés locaux.

Donné pour mort en mars 2013, il a été l’auteur, dans le passé, d’enlèvements de ressortissants européens, il est également celui qui a organisé début 2013, une sanglante prise d’otages en Algérie. 37 personnes avaient péri dans cette prise d’otage à In Amenas. A Gao, dans le nord du Mali, en 2012, celui que l’on appelle encore « Khaled Abou al-Abbas », s’est allié au Mujao pour débarrasser la ville du MNLA. En rupture de ban avec Aqmi, il a fini par créer son propre mouvement, « Les Signataires par le sang », avant de faire une fusion avec une branche du Mujao.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 14 Avril 2014 - 09:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter