Le top 10 des flops du mercato d'été 2014

À l'heure où le marché des transferts est en train de s'emballer, retour sur les plus grosses déceptions du précédent mercato estival. Notre top 10 non exhaustif, par prix décroissant, de ces ratés.



Le top 10 des flops du mercato d'été 2014

1. Angel Di Maria, du Real Madrid à MU pour 75,6 millions

Le 26 août, Angel Di Maria s’engage pour cinq ans avec les Red Devils contre une indemnité de 75,6 millions d'euros. Transfert le plus cher de l’histoire de la Premier League, le milieu offensif réussit ses débuts, avant de décliner puis de sombrer. Son statut s'effrite et, en fin d’exercice, son entraîneur Louis Van Gaal le fait jouer avec parcimonie. Au final, l’international argentin n’a marqué que trois buts en Premier League, le dernier remontant au 5 octobre dernier. Et Manchester United ne serait pas contre un départ.
 

2. Eliaquim Mangala, de Porto à City pour 53,8 millions

Le Français Eliaquim Mangala devient le défenseur le plus cher de l’histoire le 11 août. Si Manuel Pellegrini se déclare «ravi» de cette arrivée, l’entraîneur chilien va déchanter, au regard des difficultés du Bleu à s’adapter à la Premier League. Lors de ses douze premiers matches, Mangala est sanctionné de six jaunes et d’un rouge, marque un but contre son camp et concède bêtement un penalty. Et s’il termine sa saison dans le onze de départ, c’est parce que Vincent Kompany, le capitaine de City, est blessé. Bref, malgré son prix, l’ex du Standard de Liège n’a pas encore su s’imposer chez les Citizens.
 

3. Lazar Markovic, de Benfica à Liverpool pour 25,3 millions

Il existe pour l’instant un décalage important entre le montant payé par les Reds pour acquérir Lazar Markovic, le 15 juillet, et ce qu'a montré l'ancien Lisboète. Certes, le milieu offensif a du potentiel et est arrivé à 20 ans dans le club de la Mersey, mais quand même…  Markovic pèse trop peu dans l'animation offensive de la formation de Brendan Rodgers. Il n’a d'ailleurs inscrit que 4 buts en 41 rencontres toutes compétitions confondues. Joueur très technique suivi également par Mourinho avant son arrivée à Liverpool, le Serbe peine à s’adapter au jeu anglais.
 
 

4. Mario Balotelli, de l'AC Milan à Liverpool pour 20,3 millions

Le scénario semble idéal pour «Super Mario». Alors que ses relations avec l’AC Milan se sont refroidies, l’attaquant italien rejoint le 25 août le vice-champion d’Angleterre, où Brendan Rodgers veut en faire le remplaçant de Luis Suarez, parti au Barça. Mais Balotelli fait encore des siennes et, entre attitude désinvolte et manque d’efficacité, il se met le public d’Anfield à dos. L’ex de l’Inter et de City doit attendre le 10 février pour trouver la faille en Championnat pour… son unique but lors de la saison écoulée en Premier League. Une erreur de casting, comme l’est également jusqu’à présent Rickie Lambert, enlevé pour 5 millions d'euros à Southampton.
 

5. Ciro Immobile, du Torino à Dortmund pour 18,5 millions

Dortmund fait signer le 2 juin pour cinq ans Ciro Immobile, qui vient de terminer meilleur buteur du Championnat d’Italie (22 réalisations). La mission de l’attaquant de la Nazionale? Remplacer Robert Lewandowski, parti au Bayern Munich. L’opération est un échec. S’il parvient à tirer son épingle du jeu en Ligue des champions, Immobile ne marque qu’à trois petites reprises en Bundesliga. C’est une fois de plus que le Colombien Adrian Ramos, arrivé en provenance du Hertha Berlin. Mais l’ancien Turinois a coûté deux fois plus cher…
 

6. Alessio Cerci, du Torino à l'Atlético pour 16,5 millions

Comme son ancien compère de l’attaque du Torino, Alessio Cerci n’est pas arrivé à s’adapter au nouveau Championnat qu’il a rejoint. Arrivé chez les Colchoneros le 1er septembre, l’ailier ne parvient guère à se mettre en évidence avec le champion d’Espagne. Il prend part à seulement six rencontres de Liga et, alors qu’il s’était engagé pour trois ans, il rejoint l'AC Milan lors du mercato hivernal pour un prêt de dix-huit mois, dans le cadre d’un échange avec Fernando Torres.
 

7. Thomas Vermaelen, d'Arsenal au FC Barcelone pour 10 millions (et 8 de bonus)

L’intérêt de recruter un joueur est que celui-ci puisse tout simplement… jouer! Longtemps indisponible en raison d'une blessure aux ischio-jambiers contractée avec la Belgique face à la Russie lors de la Coupe du monde, Thomas Vermaelen a disputé son premier match de la saison lors de la dernière journée de la Liga. Preuve de l’incompréhension que cette arrivée a suscitée au sein du club blaugrana, la venue de l'international belge a été l’une des opérations qui a entraîné l’éviction d’Andoni Zubizarreta, le directeur sportif du Barça, en janvier dernier.
 

8. Radamel Falcao, de Monaco à MU, prêt payant de 10 millions

Le «Tigre» a fait le forcing pour rejoindre MU la saison dernière en fin de mercato et… mal lui en a pris. Avec quatre buts en vingt-neuf apparitions, Radamel Falcao n'a pas brillé, et le club mancunien a bien logiquement fait savoir à l’attaquant colombien qu’il ne lèverait l’option d’achat de 55 millions d'euros le concernant. Au final, aucun des deux protagonistes n’a été gagnant dans cette affaire. Falcao n’a pas disputé la Ligue des champions, il n’est pas parvenu à se remettre de sa rupture des ligaments croisés, et cette opération aura coûté 22,5 millions d'euros à MU!
 

9. Emmanuel Rivière, de Monaco à Newcastle pour 8 millions

Rapide, puissant, bon de la tête et combatif, Emmanuel Rivière semble avoir le profil du foot anglais et signe mi-juillet en faveur des Magpies. Mais c’est un calvaire qui l’attend. L’attaquant ne marque qu’un but en Championnat et le Daily Mail l’élit pire recrue de l'année devant… Eliaquim Mangala. Et ce n’est pas la saison en demi-teinte de Rémy Cabella, transféré de Montpellier à Newcastle pour 10 millions, bonus inclus, qui a dû remonter la cote des Français à St James’ Park.
 

10. Fernando Torres, de Chelsea à l'AC Milan en prêt

Le 31 août, Chelsea et l’AC Milan se mettent d’accord pour un prêt de deux ans concernant l’attaquant espagnol. Mais ce transfert est un flop. Il n’inscrit qu’un but en dix rencontres et, le 27 décembre, le club rossonero annonce que Torres va rejoindre l’Atlético Madrid, son club formateur où il est adulé, sous la forme d’un prêt de dix-huit mois, en échange avec Alessio Cerci. Cette opération a lieu quelques jours plus tard.

L'Equipe


Vendredi 26 Juin 2015 - 14:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter