Leçon de ponctualité : la ministre de la justice boude la rencontre du GIABA

Aminata Touré ne badine pas avec le temps. Sollicitée ce mercredi pour présider la 18ème plénière de la commission technique du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent (GIABA), la ministre de la justice qui a constaté le retard des autorités qui devaient l’accueillir, a tout bonnement rebroussé chemin et laissé le discours qu’elle devait prononcer à son chargé de communication.



Leçon de ponctualité  : la ministre de la justice boude la rencontre du GIABA

Les membres du GIABA n’oublieront pas de sitôt la leçon de rigueur servie par le garde des Sceaux. En effet, après avoir constaté que les principaux concernés ont accusé du retard, Aminata Touré qui, comme prévu, s’est pointée à 09 heures à l’hôtel, est finalement repartie avant même l’entame de la cérémonie.
 
Par ailleurs, malgré le fait qu’on lui ait signifiée que la rencontre ne se tient plus à 09 heures mais à 10 heures, Mimi Touré, relate la presse, ne présidera pas la cérémonie et confie la charge à son directeur de cabinet, Amadou Baal.
 
 


Jeudi 22 Novembre 2012 - 10:52



1.Posté par l le 22/11/2012 11:00
Am na fayda. on ne fait pas attendre une autorité. Le laxisme a envahi ce pays.