Légère amélioration de l’état de santé de Michael Schumacher

L’état de santé de Michael Schumacher est en « légère amélioration » après une deuxième intervention chirurgicale, selon un point presse du centre hospitalier de Grenoble, ce 31 décembre 2013. L’ex-pilote allemand de F1, grièvement blessé à la tête après un accident de ski en France, n’est pas « hors de danger » pour autant et son état reste « critique ».



C’est un petit signe positif mais pas totalement rassurant. Michael Schumacher, victime d’un grave accident de ski le 29 décembre en France, a subi une deuxième intervention chirurgicale à la tête, le 30 décembre 2013 à Grenoble. Une intervention qui a permis d’évacuer un hématome au cerveau et de réduire ainsi la pression à l’intérieur de son crâne.

 

L’état de santé de l’ex-pilote de Formule 1 est donc en « légère amélioration », selon l’équipe médicale du Centre hospitalier et universitaire grenoblois. Mais les équipes du CHU ont tenu à préciser, ce 31 décembre lors d'un point presse, que l’Allemand n’était pas « hors de danger », qu’il était toujours dans un « état critique » et « fragile », malgré une « situation mieux contrôlée ».
 


Pas de transfert prévu en Allemagne

Pour l’heure, une troisième intervention n’est pas envisagée. Pas plus qu’un transfert en Allemagne, qui serait « dangereux » pour le patient. Michael Schumacher doit encore rester plongé dans un coma artificiel pour éviter que les lésions à son cerveau ne s’aggravent. Le septuple champion du monde de F1 souffre encore de multiples hémorragies après un violent choc survenu lors d'une chute à ski.

L'accident s'est produit, le 29 décembre, en fin de matinée. Michael Schumacher skiait avec plusieurs personnes, dont son fils de 14 ans, dans un secteur hors piste de la station française de Méribel lorsqu'il a chuté. Sa tête a alors violemment heurté un rocher, brisant son casque de sécurité.
 
Deux pisteurs-secouristes sont intervenus rapidement, relayés par des gendarmes du peloton de haute montagne. Schumacher était « conscient, mais un peu agité », ont expliqué alors les secours. Transporté par hélicoptère dans un hôpital tout proche, il a été transféré une heure plus tard au CHU de Grenoble où il est arrivé dans le coma.


Rfi.fr

Mardi 31 Décembre 2013 - 12:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter