Législative du 30 juillet 2017 : Mankoo Taxawu Senegaal demande l'annulation du scrutin

La coalition Mankoo Taxawu Senegaal a organisé ce vendredi une conférence de presse pour donner ses impressions sur les législatives du 30 juillet passé



Les plénipotentiaires de Manko Taxawuu Senegaal ont révélé au cours de leur face à face avec la presse, leur saisine du Conseil constitutionnel pour : «  demander l’annulation du scrutin » dans bon nombre de départements. Selon eux,  "la violation des dispositions des articles L 53 et L 78 du code électorale et des articles R 47 et R 69 du décret portant partie réglementaire du code électoral", est manifeste. 
  
Babacar Thioye Ba, porte-parole du jour  a dénoncé ce qu’il appelle  "des manquements et irrégularités sciemment prémédités". C’est pourquoi,  "les élections du 30 juillet dernier sont une entreprise de fraude planifiée au plus haut sommet de l’Etat, exécutée par des services de l’Etats, notamment le ministère  de l’Intérieur, le ministère  des Affaires étrangères, la Direction Général des Elections (Dge), la Direction de l’Automatisation des Fichiers (Daf), les représentations diplomatiques et consulaires", déclare-t-il... Avant d’accuser la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) d’être "le complice de l’Etat , vue son étrange et suspecte passivité face aux graves et nombreuses violations de la loi électorale ". 
Manko Taxawu Senegaal demande ainsi au Conseil constitutionnel d’annuler les Procès-verbaux de dépouillement des départements de Kolda, Foundiougne et Tivaouane car selon elle « les écarts non justifiés entre le nombre d’enveloppes trouvés dans les urnes et nombre de votants entachent la sincérité et la régularité des résultats proclamés dans lesdits départements ». Elle demande aussi l’annulation des procès-verbaux de dépouillement des départements de l’Europe du Sud, de l’Afrique du l’Ouest et de l’Afrique centrale parce que dit-t-elle "l’article L 337 du code électorale a été violé", s’indigne Babacar Thioye Ba.
Assis aux côtés de Cheikh Bamba Dieye, Cheikh Gueye  et Moussa Tine, Babacar Thioye Ba révèle avoir constaté dans le département de Guédiawaye "le bourrage des urnes du fait de la non représentation de Mankoo Taxawu Senegaal dans les bureaux de vote du à une omission volontaire et finalement reconnue par le Préfet".      
        

Assane Walo Gueye (Stagiaire)

Samedi 12 Août 2017 - 10:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter