Législatives 2017: Pape Diop crie à la "fraude" et dénonce les "manquements"



Législatives 2017: Pape Diop crie à la "fraude" et dénonce les "manquements"
« Il faut regretter le fait qu’une bonne partie des Sénégalais sera exclu de ce scrutin notamment les jeunes », dixit le leader de « Bokk Gis Gis » et membre de la Coalition Gagnante « Wattù Senegaal ».

Allant plus loin, Pape Diop déclare qu’ « après avoir délivré les pièces afférentes à cette élection (législatives) à leurs militants, aux ayants droit des bourses sociales et aux Sénégalaises qui ont bénéficié de leurs financements, ils ont délibérément fait une rétention des cartes pour que les autres Sénégalais ne puissent pas voter ».

« Ce qu’on a constaté, c’est que le président Macky Sall a fait semblant de faire un pas en arrière. La saisine du Conseil constitutionnel nous a conduits à un avis qui rentre dans cette même direction. Si vous prenez la première catégorie visée dans cet avis, ce sont les Sénégalais qui ont leur récépissé, qui détiennent également un passeport, une carte d’identité ou d’électeur numérisée. Malheureusement, on constate que sur les récépissés, on n’a pas le centre ni le bureau de vote. Donc, une personne qui se trouve dans cette catégorie peut faire toute la journée sans pour autant pouvoir voter. La deuxième catégorie est encore beaucoup plus aléatoire parce que ce sont les primo-inscrits. Et là, on leur demande de fournir aujourd’hui en plus de leur récépissé, un certificat d’immatriculation, document qui ne mentionne nullement le bureau ni le centre de vote. Où est-ce que ces personnes vont voter ? C’est pour dire que le président Macky Sall a délibérément avec son Conseil constitutionnel exclu tous les jeunes du Sénégal et une bonne partie des populations sénégalaises pour avoir une majorité », accuse-t-il. 


Dimanche 30 Juillet 2017 - 12:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter