PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Législatives 2017 – Paris: « Nouvelle Vision pour le Sénégal » s’insurge contre les « pratiques anti-démocratiques »



Au nom du Mouvement Nouvelle Vision pour le Sénégal et au nom de tous les sénégalais épris de démocratie et de transparence, je « Dans la perspective des élections législatives du 30 Juillet 2017 prochain, 34092 cartes d’électeur devront être distribuées en Île de France. Sachant que les services consulaires distribuent en moyenne 200 cartes d’électeurs par jour au 30 juillet toutes les cartes ne seront pas distribuées ; et plus grave encore beaucoup de Sénégalais seront privés de leur droit de choisir leurs députés à l’Assemblée Nationale. Cette rétention volontaire des cartes d’électeur constitue un précédent dangereux de nature à saborder le bon fonctionnement du processus électoral et si l’on y prend pas garde peut plonger le pays dans des violences pendant et après les élections », alerte Dr Alboury Ndiaye.

Le Président de « NOUVELLE VISION SENEGAL » qui s’insurge contre « les lenteurs et les pratiques anti-démocratiques constatées dans la distribution des cartes d’électeur par les services consulaires du Sénégal à Paris », dénonce un « ciblage d’électeurs ».

« Nous sommes au regret de constater que les services du Consulat du Sénégal à Paris organisent des distributions ciblées de cartes d’électeur ; lesquelles distributions se font sur des critères de parenté et d’appartenance politique : les distributions ont lieu dans le cadre de commissions itinérantes illégales, qui se rendent à l’insu des plénipotentiaires des partis politiques, parfois nuitamment dans des villes comme Mantes La Jolie et les Mureaux connus pour être des fiefs du régime en place au Sénégal », lit-on dans un communiqué parvenu à PressAfrik.com.
 
Dans ledit document, « NOUVELLE VISION SENEGAL » fait part de ses « soupçons de fraude électorale massive (pesant) désormais sur les législatives ». « Le Président Macky SALL sait que les Sénégalais de l’intérieur du pays et de la Diaspora lui ont tourné le dos c’est pour cela que ses partisans politiques disséminés dans les administrations se livrent à une confiscation pure et simple des cartes d’électeur », égratigne Dr Alboury Ndiaye.

Et, selon lui, « cette cacophonie constatée dans la distribution des cartes d’électeur témoignent de l’incompétence et du manque de pragmatisme des services consulaires du Sénégal à Paris ». Car, poursuit-il, « à la lumière des délais très courts, le Consul pouvait s’entourer de toutes les diligences requises en se dotant de moyens techniques, logistiques et humains qui permettront une distribution efficiente des cartes… » en insistant sur « la volonté » de « Sénégalais qui ne sont ni du régime ni de l’opposition » à « vouloir voulons exercer un droit inaliénable: celui  de disposer de (leurs) cartes d’électeurs pour aller voter dans la paix et dans la sérénité le 30 Juillet prochain ». 


Jeudi 20 Juillet 2017 - 16:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter