Législatives au Mali: le parti d'IBK arrive en tête

Au Mali, les résultats provisoires du second tour des élections législatives ont été publiés le mardi 17 décembre au soir par le ministère malien de l'Administration territoriale. Aucun parti politique seul n'enlève la majorité des 147 sièges de députés. Mais en revanche, le Rassemblement pour le Mali, la formation dont est issu le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), arrive en tête avec près de 60 sièges. Mais, avec ses potentiels alliés, le RPM a au moins 115 sièges.



Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, dimanche 15 décembre 2013, au moment du vote pour le second tour des législatives. AFP PHOTO / HABIBOU KOUYATE
Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, dimanche 15 décembre 2013, au moment du vote pour le second tour des législatives. AFP PHOTO / HABIBOU KOUYATE

Parmi les nouveaux venus au sein de l’Hémicycle, Soumaïla Cissé, ancien candidat malheureux à la présidentielle à l’Union pour la République et la démocratie (URD), sa formation politique est dans le tir des gagnants de ces élections. Et théoriquement, l’URD devrait être le pivot de la future opposition parlementaire. Mais cela mérite d’être confirmé officiellement.
 

Des jeunes entrent à l'Assemblée
 

D’autres candidats malheureux à la dernière présidentielle retrouvent également un siège à l’Assemblée : par exemple, Ouma Mariko, Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (Sadi), l’enfant terrible de la classe politique malienne, ou encore Aissata Haidara Cissé, élue dans le nord du Mali. D’autres candidats battus à la dernière présidentielle ont également « mordu la poussière » aux législatives, comme Dramane Dembélé  de l’Alliance de la démocratie au Mali (Adéma) et surtout une grande figure du marigot politique local,Maître Mountaga Tall  (CNID ). Des jeunes font leur entrée à l’Assemblée, c’est le cas de Karim Keïta, élu à Bamako il est également le fils du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, IBK.
 

Retour d'ex-rebelles
 

Parmi les 147 députés, deux ex-rebelles touaregs reviennent dans la République : Amada Ag Bibi et Mohamed Ag Intalla.


Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Jeudi 19 Décembre 2013 - 09:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter