Législatives en Guinée: la Cour suprême prend la main

Deux jours après la proclamation des résultats des élections législatives qui donnent 53 sièges sur 114 au parti au pouvoir, les chefs de l'opposition se sont réunis ce samedi 19 octobre. Ils dénoncent toujours des fraudes massives et maintiennent leurs exigences d'annulation pure et simple du scrutin. Les regards sont désormais tournés vers la Cour suprême qui doit définitivement valider les résultats.



Législatives en Guinée: la Cour suprême prend la main

Le processus risque de durer encore plusieurs jours. Dès ce lundi 21 octobre, la Commission électorale indépendante va déposer les résultats provisoires à la Cour suprême. Puis les partis politiques auront cinq jours pour introduire leur recours auprès de l’instance.


Il faudra ensuite laisser un peu de temps aux partis accusés de fraude dans les circonscriptions indiquées de préparer leur défense. La Cour suprême disposera alors de dix jours pour rendre ses décisions et présenter les résultats définitifs, qui devraient normalement tomber le 11 novembre, au plus tard. Mais là aussi, tout dépend des délibérations de la Cour suprême.


Si l’instance décide de rejeter les résultats d’une préfecture ou d’un bureau de vote, il faudra redéfinir la répartition des sièges à l’Assemblée, voire dans certains cas, organiser des élections partielles dans les circonscriptions concernées.


Rfi.fr

Dimanche 20 Octobre 2013 - 12:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter