Lemine Ould Salem: «une action jihadiste en Côte d’Ivoire était présivible»

Comment comprendre l’attaque de Grand-Bassam qui a eu lieu hier, dimanche 13 mars... Pourquoi la Côte d’Ivoire a-t-elle été frappée par les jihadistes d’Aqmi ? Quelle est cette brigade al-Mourabitoune qui est pointée du doigt par les experts ? Pour en parler, nous recevons ce lundi, Lemine Ould Salem, auteur Du Ben Laden du Sahara, sur les traces du jihadiste Mokhtar Belmokhtar. Il répond aux questions de Laurent Correau, Carrefour de l’Europe.



« Depuis l’attaque du Radisson Blu à Bamako, puis celle de Splendid Hôtel à Ouagadougou, on voyait bien que les jihadistes liés à al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), avaient l’intention manifeste d’étendre leurs actions au-delà de leur zone traditionnelle, qui est le nord du Mali, puis les zones avoisinantes. Je ne suis surtout pas surpris que ce soit en Côte d’Ivoire, puisqu’on sait très bien que l’une des principales cibles des jihadistes liés à al-Qaïda, c’est la France et ses intérêts et la Côte d’Ivoire est en quelque sorte une vitrine de la France dans la région. Il était bien prévisible qu’un jour ou l’autre une action jihadiste ait lieu en Côte d’Ivoire et pourquoi pas d’ailleurs au Sénégal ?... »

Source: Rfi.fr


Lundi 14 Mars 2016 - 06:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter