Lendemain de Tabaski: les éleveurs et revendeurs de moutons entre mévente et vols



Lendemain de Tabaski: les éleveurs et revendeurs de moutons entre mévente et vols
C’est l’inquiétude chez certains vendeurs de moutons à Ziguinchor au lendemain de la Tabaski. Ils se sont retrouvés avec plusieurs centaines de têtes invendues. Les éleveurs demandent l’appui de l’Etat pour convoyer le bétail au bercail.

Les éleveurs et revendeurs de petits ruminants à Ziguinchor ont ainsi improvisé une rencontre pour voir comment acheminer au bercail dans les plus brefs délais le reste des troupeaux invendus. Pour eux, la moisson est mauvaise et qu’il faut, par conséquent, amoindrir à la fois les charges et les risques. La consommation du foin peut les conduire à la mort. Oumar Alassane BA, « il y a la mévente et nous les éleveurs, on a des problèmes. Les conditions climatiques sont différentes, là-bas, c’est le Nord, ici, c’est le Sud et il y a beaucoup de pluies ».

En plus de cela, les voleurs se faufilent autour du foirail, renseigne le correspondant de radio Sénégal.
Conscients du problème, les services techniques du ministère de l’Elevage procèdent actuellement au recensement général de tous les moutons invendus. Rien qu’à Dakar, plus de 50.000 sont encore en souffrance.

 « On nous parle partout d’excédents, d’invendus. Pour le moment, on est en train de faire les totaux et de faire des vérifications mais nous pensons qu’on aura près de 50.000. C’est un chiffre très très important. Les éleveurs et opérateurs sont dans des difficultés. Notre mission, c’est de recenser et de rendre compte aux autorités », indique le Directeur de l’Elevage, Dame Sow, sur les mêmes ondes. 


Dimanche 3 Septembre 2017 - 15:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter