Lenteurs dans les procédures de passation: La formule de Macky Sall pour accélérer la cadence de l’exécution des marchés publics

Pour accélérer la cadence des procédures de passation des marchés publics, le président, Macky Sall a trouver une nouvelle formule : « permettre aux ministres de lancer les appels d’offres dès que le budget arrive en commission à l’Assemblée nationale.



Les procédures de passation des marchés publics agacent-elles les autorités de la République au premier chef le président de la République, Macky Sall ? On est tenté de donner une réponse affirmative. En effet, le président Sall ne manque plus l’occasion de déplorer les lenteurs enregistrées dans l’exécution des marchés publics. Ce mercredi, lors du Conseil présidentiel sur le suivi de la stratégie nationale de développement économique et social (Sndes), il a donné une nouvelle formule pour accélérer la cadence des marchés publics.  « Dès lors que le budget est présenté à l’Assemblée nationale et qu’il dépasse le niveau des commissions, on devrait pouvoir permettre au ministre d’engager la procédure des avis d’appels d’offres », a proposé le président Sall devant les représentants de la banque mondiale, les membres de son gouvernement, les représentants de la société civile d’autres personnalités.

Pour le président Sall,  « dès que le budget est connu, la procédure peut être engagée ». « Le budget a peu de chance de varier. Nous gagnerions trois mois », a-t-il lancé, ajoutant qu’il faut trouver « faut trouver une réponse à la lancinante question des procédures de marchés publics ». « Le lancement rapide des procédures d’appels d’offres permettra de faire les notifications dès le début de l’année pour le démarrage rapide des projets », a-t-il laissé entendre tout en précisant le démarrage de l’exécution du budget dépendra de la validation par l’Assemblée nationale.
 


Jeudi 31 Octobre 2013 - 01:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter