Les Belges indésirables au Burundi

La déclaration du CNDD FDD intervient après que la Belgique a conseillé à ses citoyens de quitter le Burundi en raison de l’escalade de la violence politique.



Les Belges indésirables au Burundi

Plus de 200 personnes ont été tuées depuis avril, quand le président Pierre Nkurunziza a annoncé sa candidature à un troisième mandat.

Le Burundi a accusé la Belgique de liens avec des groupes de l'opposition qu’il accuse de meurtres.

Plusieurs explosions à la grenade ont eu lieu lundi dernier à Bujumbura, la capitale burundaise.

Ces explosions sont survenues au lendemain d’une autre flambée de violences meurtrières.

La Belgique a arrêté la coopération policière avec le Burundi et a suspendu une série de projets dans le pays pour intensifier la pression politique et mener les dirigeants burundais à la table des négociations avec l'opposition.
source:bbc Afrique


Dior Niang

Vendredi 20 Novembre 2015 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter