Les Bleus en Uruguay et au Brésil pour préparer leur qualification au Mondial 2014

Les Bleus de Didier Deschamps sont en tournée en Amérique latine pour deux matches amicaux. Le premier a lieu ce mercredi 5 juin, contre l’Uruguay, dans le stade mythique Centenario qui a accueilli le premier Mondial de l’histoire du football en 1930, remporté par la Celeste. Les Bleus affronteront ensuite le Brésil, le 9 juin. Ce sera l’occasion pour le sélectionneur français de faire des tests, avant la dernière ligne droite des matches éliminatoires pour le Mondial 2014.



Olivier Giroud (au centre) officiera à la pointe de l'attaque de l'équipe de France contre l'Uruguay.
Olivier Giroud (au centre) officiera à la pointe de l'attaque de l'équipe de France contre l'Uruguay.
Didier Deschamps aime répéter que les dates de cette tournée en fin de saison avaient été fixées avant qu’il ne devienne sélectionneur. Mais ces matches amicaux en Amérique latine, même en cette période de l'année, ne sont pas du tout pour lui déplaire. Et il y a plusieurs raisons à cela.
France contre Uruguay, toujours des scores vierges

C’est d’abord l’intérêt de se mesurer à des pays à forte tradition footballistique. L’Uruguay, que la France rencontre ce mercredi  5 juin, est le premier champion du monde de l’histoire du football. La Céleste est aussi championne en titre du continent sud-américain ayant remporté la Copa America 2011.
Les Uruguayens portent le même respect aux Français. Le sélectionneur Oscar Tabarez a bien souligné, à la veille de ce match amical, qu'il s'agissait d'un «match de prestige ». «Pour nous, ce n'est pas si fréquent d'affronter des équipes de l'élite mondiale, sur un plan historique et actuel, a-t-il expliqué. Les Français viennent en Uruguay puis affrontent le Brésil, c'est un motif de fierté ».
La France a rencontré l’Uruguay en match officiel lors du Mondial 2010 (0-0). Les deux équipes se sont opposées à deux reprises en matches amicaux. C’est d’ailleurs l’Uruguay que la France avait rencontré en match amical au Havre pour la première de Didier Deschamps comme sélectionneur le 16 aout 2012. Ce fut encore un 0-0 !
L’occasion de tenter de nouvelles choses
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le fait que des joueurs importants soient indisponibles en fin de saison est davantage un atout qu’un handicap pour Deschamps. Cela lui permettra de tester de nouveaux joueurs et schémas de jeu contre l’Uruguay et le Brésil. Parmi les convoqués, pour la première fois en équipe de France, figurent les jeunes Mangala (défense), Lacazette (attaque), et les milieux de terrain Guilavogui et Grenier.
Deschamps l’a promis, il donnera leur chance à presque tous ses joueurs pour ces deux matches amicaux. Le sélectionneur devra mettre en place deux équipes différentes pour chacun des deux matches et un schéma tactique 4-2-3-1. L’absence de Benzema dans le onze de départ contre l’Uruguay, car laissé aux soins - même s’il a fait le déplacement en Amérique du Sud - permettra de donner sa chance à Olivier Giroud à la pointe de l’attaque tricolore. De même, l’absence de Ribéry permettra la titularisation à gauche de Yohann Gourcuff, un revenant en équipe de France.
Il serait à associé à droite à Dimitri Payet, qui fait lui aussi un retour dans le onze de  départ de l’équipe de France. Mais la grande nouveauté dans la composition de l’équipe de France contre la Celeste, c’est surtout la confiance rendue à Mandanda dans la cage des Bleus. Hugo Lloris devrait officier quant à lui contre le Brésil. A un an de l’ouverture de la Coupe du monde au Brésil, la France ne pourrait tirer que des bénéfices de cette double confrontation sud-américaine aux parfums d'acclimatation, à condition qu'elle parvienne à se qualifier pour le Mondial 2014...

Source : Rfi.fr

Dépéche

Mercredi 5 Juin 2013 - 13:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter