Les Bleus freinés dans leur élan par le Paraguay (1-1)

Moins efficaces que face à la Norvège (4-0), les Bleus ont été accrochés par le Paraguay (1-1). Griezmann a inscrit son premier but en sélection (82e) mais les visiteurs ont égalisé dans la foulée (89e). Prochain rendez-vous: la Jamaïque dimanche prochain.



Le match

Une piqûre de rappel. Alors qu’ils pensaient certainement avoir fait le plus dur en ouvrant le score par l’intermédiaire d’Antoine Griezmann (82e), les Bleus se sont fait piéger en fin de match par le Paraguay (1-1). Une issue qui résulte autant de leur manque d’efficacité qu’au relâchement dont ils ont fait preuve après l’ouverture du score de l’attaquant de la Real Sociedad. Au regard des situations chaudes qu’ils se sont procurées (4e, 7e, 10,  18e, 21e, 22e, 27e, 30e, 42e, 58e, 59e, 62e), les joueurs de Didier Deschamps pourront nourrir des regrets d’autant qu’ils avaient, à l’inverse, été très peu inquiétés (28e, 35e, 52e). Ce résultat préserve malgré tout leur invincibilité (quatre matches désormais).

Le jeu

L’équipe de France s’est adaptée. Face à une formation bien plus accrocheuse que ne l’était la Norvège, les Bleus ont évolué dans un registre différent de celui qu’on leur connaît. En première période, ils ont usé de longues balles pour trouver Giroud dont le jeu en remise a posé beaucoup de problèmes aux joueurs de Victor Genes. Après la pause, Valbuena et ses équipiers ont joué davantage au sol en passant sur les côtés. Mais sans davantage de réussite. Il a fallu attendre un corner repris de la tête par Giroud et dégagé en catastrophe par Silva pour voir Griezmann  trouver le chemin des filets d’une frappe enroulée (82e). Cette ouverture du score a toutefois été altérée par un marquage laxiste de la défense française sur un coup franc concédé par Pogba et repris victorieusement par Caceres (89e). Rageant.

Le joueur

Les actes valent plus que les mots. Lorsqu’on lui avait suggéré qu’Antoine Griezmann était le remplaçant naturel de Franck Ribéry, Didier Deschamps avait répondu avoir «d’autres options». Il a testé l’une d’entre elles en titularisant Loïc Rémy plutôt que l’attaquant de la Real Sociedad. S’il a moins permuté avec Valbuena que ne l’avait fait Griezmann, le joueur de Newcastle s’est montré très actif dans son couloir gauche. A l’origine ou à la conclusion de plusieurs occasions franches (4e, 10e, 13e, 27e, 31e, 32e, 62e), il a toutefois fait preuve de déchet aussi bien dans ses centres qu’à la finition. On pense notamment à une frappe écrasée de peu à côté après une belle séquence entre Sagna et Giroud (10e) ou encore à deux reprises non cadrée sur deux remises de Giroud (18e, 31e). Symbole d’une équipe de France longtemps dominatrice, mais inefficace, il a été remplacé par Griezmann qui a de nouveau marqué des points en libérant les Bleus à la 82e minute. Son premier but en trois sélections n’a toutefois pas suffi pour offrir aux Bleus une quatrième victoire d’affilée. 

Source : Francefootball



Dépêche

Lundi 2 Juin 2014 - 10:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter