Les FATIC de retour au Tchad

La cérémonie de ce ‘’retour triomphal’’ a été marquée par le dépôt d’une gerbe de fleurs au monument dédié aux soldats tombés sur le champ de bataille contre Boko Haram, par le président Idriss Déby Itno.



Les FATIC de retour au Tchad

Sur cette stèle dressée à la Place de la Nation, on peut lire : ‘’Gloire à nos martyrs, que leur mémoire reste éternelle’’.

Le ministre délégué à la Défense nationale, Bénaïndo Tatola, a loué le courage et la bravoure de l’armée tchadienne, soulignant que ces soldats sont allés défendre l’honneur de la patrie avec les ‘’ressources propres du pays’’.

Le général Tatola a en outre indiqué que la mission n’est pas terminée, mais les FATIC se retirent de la zone sous leur contrôle pour passer le relais à la force régionale.

Le 16 janvier 2015, face à la menace de Boko Haram chez ses voisins nigérians et camerounais, le Tchad avait déployé quelque 5.000 soldats.

Même si son intervention a été déterminante dans la lutte contre l’insurrection de Boko Haram, avec des centaines des membres de la secte islamiste tués et des localités sous son contrôle récupérées, le Tchad a perdu sur ce théâtre d'opérations militaires des dizaines de soldats.

Boko Haram avait également mené deux attaques importantes dans la capitale tchadienne, qui ont fait en juin et juillet plus de 100 morts et des dizaines de blessés. Et dans un passé récent, la région du Lac Tchad a été attaquée. Deux explosions presque simultanées visant le marché de Bagassola et un camp de réfugiés ont fait au moins 41 morts et des dizaines de blessés.

Le président nigérian Muhammadu Buhari avait donné aux nouveaux chefs militaires jusqu’à fin novembre pour ‘’éradiquer Boko Haram’’. Mais le groupe qui se fait appeler Etat islamique en Afrique de l’Ouest, même s’il est assez affaibli, continue à perpétrer des attentats kamikazes au Nigeria, au Niger, au Cameroun et au Tchad.

source:bbc Afrique


Dior Niang

Samedi 7 Novembre 2015 - 10:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter