Les Libyens partagés sur l'action à mener en Syrie

Il y a deux ans et demi, les premières frappes de l'Otan touchaient les forces du régime de Kadhafi dans l'Est libyen. Au moment où l'option d'une intervention militaire en Syrie se précise, les Libyens se montrent sceptiques, d’autant que d’autres évènements accaparent leur attention.



Des militaires français vérifient un missile d'un avion Rafale en partance pour la Libye, le 19 mars 2011. AFP Photo/ECPAD/Sébastien Dupont
Des militaires français vérifient un missile d'un avion Rafale en partance pour la Libye, le 19 mars 2011. AFP Photo/ECPAD/Sébastien Dupont
Les autorités libyennes ont beau avoir régulièrement apporté leur soutien au peuple syrien, c'est l'Egypte qui retient leur attention depuis début juillet. Dans les médias comme sur les réseaux sociaux, même scénario.
Pourtant, en Libye, s'il y a un endroit où l'on parle de la Syrie et d'une possible intervention militaire, c'est bien sur Internet. De nombreuses réactions étaient lisibles en ligne après le massacre du 21 août.
En Libye, on parle aussi de la Syrie quand on évoque ces Libyens partis se battre contre le régime de Bachar el-Assad, cherchant un nouveau combat, une nouvelle cause.
Une situation plus complexe
La Libye accueille également plus de 80 000 réfugiés syriens. Dans les villes du pays, on voit flotter quelques drapeaux de l'opposition syrienne mais les Libyens font la différence entre les situations des deux pays.
S'ils sont partagés sur la pertinence d'une intervention, une majorité reconnaît que la situation est beaucoup plus complexe et dangereuse, non seulement pour la Syrie mais pour toute la région.

Dépéche

Jeudi 29 Août 2013 - 09:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter