Les Religieux et Religieuses de Dakar et Thiès en pèlerinage auprès de la Vie Contemplative, le 6 décembre

Tous les religieux et religieuses de Dakar et Thiès, les prêtres, les fidèles laïcs, qui le désirent se rendront en pèlerinage auprès de la Vie Contemplative au Carmel de Sébikotane, aux monastères bénédictins de Keur Moussa et de Keur Guilaye, le dimanche 6 décembre 2015, sur le thème : « Je te conduirai au désert et je parlerai à ton cœur… » (Osée 2,16). Une activité qui entre dans le cadre de l’Année de la Vie Consacrée.



Les Religieux et Religieuses de Dakar et Thiès en pèlerinage auprès de la Vie Contemplative, le 6 décembre

En réalité, ce pèlerinage concerne tous les consacrés du Sénégal, c’est pour des raisons pratiques et de l’éloignement des autres diocèses par rapport aux sites choisis que ceux des diocèses de Dakar et Thiès ont été invités à se mobiliser plus particulièrement, fait remarquer le Père Bruno Favero. «Cette journée se veut itinérante et sera pour nous l’occasion de nous rapprocher de nos frères et sœurs, de nous mettre à l’écoute de la vie consacrée contemplative au Sénégal », explique Sœur Geneviève Dione, FMM, dans une note parvenue à notre rédaction.
 

« La vie contemplative est un aspect particulier de la Vie Religieuse dans l’Eglise ; le choix radical du Christ qui caractérise la Vie Consacrée, devient dans la vie contemplative la recherche de l’Unique nécessaire, le don de soi à la louange du Père, par le Fils, dans l’Esprit et en même temps une pérenne intercession pour la vie de l’Eglise et du monde ; une offrande totale et inconditionnelle à l’œuvre de l’Esprit qui travaille les cœurs de ceux qui se consacrent à l’écoute, à la prière, à la méditation et à l’intercession », ajoute le Père Bruno Favero. «Nous qui sommes des Congrégations et Instituts de vie apostolique, c’est-à-dire dédiés au service des frères et soeurs, à la pastorale, à l’apostolat, nous avons besoin de regarder la vie contemplative. Car nous aussi, nous avons besoin de l’Unique nécessaire, notre relation personnelle et communautaire avec le Christ. En allant à la rencontre des communautés de vie contemplative (Carmel de Sebikotane, Monastère de Kër Moussa et Monastère de Kër Guillaye), nous voulons nous redire à nous-mêmes et témoigner à notre Eglise que la dimension contemplative est essentielle à la Vie Consacrée. Tout ce que nous faisons, toutes nos œuvres d’éducation, de santé, de service aux pauvres ont du sens si elles découlent de la source qui est la contemplation du Père, l’écoute de la Parole du Christ et une vie vécue sous la mouvance de l’Esprit Saint », poursuit-il.
 

Ce pèlerinage aura pour première étape, le Carmel de Sébikotane, où les consacrés en pèlerinage prieront les laudes avec les carmélites et  suivront une présentation de la vie de celles-ci. Après une brève au Grand Séminaire interdiocésain François Libermann où un moment de prière est également prévu avec les séminaristes et leurs formateurs, la marche vers la seconde étape au monastère de Keur Moussa sera marquée par des chants et des prières en groupes. A cette seconde étape, les pèlerins prendront part à la messe avec les moines et célébreront le sacrement de la réconciliation. La dernière étape au monastère Saint Jean Baptiste de Keur Guilaye sera consacrée  à un temps d’adoration et du chant des vêpres avec les moniales avant le retour sur Dakar et Thiès.


Seneglise

Jeudi 26 Novembre 2015 - 10:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter