Les Républicains: NKM va être évincée du parti

Au lendemain du deuxième tour des régionales, le parti Les Républicains a réuni, le lundi 14 décembre 2015, son bureau politique. Après une contre-performance de la droite aux élections, la réunion devait permettre de réfléchir à une nouvelle réorientation du parti. La numéro deux, Nathalie Kosciusko-Morizet, est menacée.



Nicolas Sarkozy a annoncé le renouvellement de la direction du parti en janvier 2016, le numéro 2, se sait menacée. Alors que des voix annoncent l’éviction de la députée de l’Essonne du parti, de son côté, l’entourage de Nicolas Sarkozy a démenti ces informations.
Nathalie Kosciusko-Morizet pourrait donc quitter la direction du parti en janvier 2016, Nicolas Sarkozy veut un état-major derrière lui soudé, qui le soutienne, en vue de la primaire et peut-être aussi de 2017.
« Moi, je pense que le parti se renforce en débattant et c’est justement le débat dont on a besoin, au lendemain du jour où le Front national a fait son plus haut score de l’histoire », a ajouté NKM.
« A droite toute »

Le numéro deux a été l’une des deux voix sur 67 à voter contre le « ni-ni » – ni retrait, ni fusion – lundi 7 décembre 2015, au lendemain du premier tour. Elle a défendu une ligne mesurée plus centriste contre la stratégie « à droite toute ».
Le soir du second tour, le dimanche 13 décembre, Nathalie Kosciusko-Morizet a eu un vif échange avec Nicolas Sarkozy juste avant la publication des résultats.

Pour NKM, il ne faut pas oublier que la victoire de la droite en PACA et dans le Nord, et la victoire du Rassemblement républicain, ont été possible grâce aux voix de la gauche.
Jean-Pierre Raffarin devrait lui aussi quitter son poste. Il ne veut pas se représenter à la présidence du Conseil national. Il avait lui aussi, voté contre le « ni-ni » la semaine dernière. Le débat sur la ligne politique est reporté au Conseil national des 13 et 14 février prochains.
source:rfi.fr

Dior Niang

Lundi 14 Décembre 2015 - 14:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter