Les alertes du service de l’élevage de Dakar : « Il y a risque de circulation de 55 tonnes de viande d’âne à Dakar »

Les révélations sont du chef du service départemental de l’élevage de Dakar. Et à l’en croire les risques de la circulation de cette viande d’âne sont probantes et la quantité qui serait en circulation à Dakar serait estimée à plus de 55 tonnes de viande d’âne. Toutefois il tient à rassurer les consommateurs sénégalais de la mise sur pied d’un dispositif de contrôle pour empêcher la distribution de cette viande issue de l’abattage clandestin.



Les alertes du service de l’élevage de Dakar : « Il y a risque de circulation de 55 tonnes de viande d’âne à Dakar »
Les chiffres font froid dans le dos des consommateurs. En effet, si on en croit le chef du service départemental de l’élevage de Dakar Ousseynou Niang Diallo « Ces derniers jours 1500 peaux d’ânes abattus ont été découvertes. Ce qui représente 75 tonnes de viande. Sur cette quantité, seules 20 tonnes ont été saisies par le ministère de l’Élevage et destinées à la nourriture des animaux des parcs nationaux » a révélé Mr Diallo.
 
Et, le chef du service de l'élevage d'alerter les consommateurs les 55 tonnes restantes sont dans la nature « Il y a de grands risques de circulation de cette quantité de viande d’âne à Dakar et dans tout le Sénégal », avertit Ousseynou Niang Diallo, chef du service départemental de l’Élevage de Dakar.
Selon lui, « nous avons constaté récemment 1500 abattages d’âne équivalent à 75 tonnes de viande d’âne à la société de gestion des abattoirs du Sénégal (SOGAS).

Mais le seul hic, c’est que sur ce sur ces 75 tonnes seules les 20 tonnes sont destinées à la consommation des animaux du parc Hann et pour l’instant on ignore ou se trouve les 55  tonnes restantes de cette viande », a révélé Diallo hier au cours d’un point de  presse pour faire.

Et pour faire face cette situation qui pose un  problème de santé publique les autorités en charge de l’élevage ont dressé de concert avec les bouchers un dispositif pour traquer toute viande frauduleuse dans les 28 marchés de Dakar.

De l’avis de Ousseynou Niang Diallo  « un tel dispositif va permettre de pouvoir surveiller avec exactitude la quantité de viande qui circule dans nos marchés », a déclaré Mr Diallo. 

Khadim FALL

Vendredi 20 Mai 2016 - 08:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter