«Les autorités gouvernementales ont une grande part de responsabilité… », (Taxaw Tem)



«Les autorités gouvernementales ont une grande part de responsabilité… », (Taxaw Tem)
Le Secrétariat de Taxaw Temm réuni en séance ordinaire s’est félicité de la bonne marche du plan de redéploiement du mouvement en Interne comme en externe. En interne, le secrétariat appelle au maintien du calendrier de la tournée nationale et félicite les membres dans la région naturelle de Casamance qui se sont particulièrement illustrés sur la dynamique d’engagement pour Taxaw Temm, mais aussi rappelle l’attention à porter à la question d’éthique dans toutes les initiatives et actions du mouvement. Le Secrétariat a réitéré ses encouragements et félicitations à l’endroit de L’Ecole Taxaw Temm qui est en train d’abattre un excellent travail dans la formation des membres et sympathisants du mouvement.

 
Le Secrétariat n’a pas manqué de féliciter le comité chargé des relations avec les autres organisations dans ses démarches d’alliances voire de fusion dans l’optique de proposer aux Sénégalais une alternative politique pour le développement, la justice, la solidarité…Taxaw Temm a accordé une grande attention au dialogue social, et est d’avis, qu’il reste beaucoup à faire dans ce domaine. Les autorités gouvernementales ont une grande part de responsabilité dans le retard concernant la mise œuvre du consensus dans les secteurs de l’éducation, la santé, les transports…Le mouvement propose un dialogue mieux structuré et sincère dans le respect mutuel pour régler les conflits actuels. L’Etat doit être proactif en instaurant le dialogue permanent afin d’anticiper sur toute question qui pourrait être source de divergences.


Les organisations des travailleurs et la société civile sont ainsi exhortées à œuvrer à l’unité pour plus de crédibilité et d’efficience dans leurs actions. Une attention particulière a été aussi portée sur le cas des travailleurs qui sont dans la précarité et victimes de déguerpissements. L’Etat doit en accord avec les concernés trouver des solutions durables en terme de recasement, de formation afin de rendre le secteur de l’artisanat formel et mieux organisé.
 

Le sort des collectivités locales a été discuté et il urge, selon le camp d’Ibrahima Fall, «de trouver les mécanismes efficaces de concertation et de mise à disposition des moyens nécessaires pour relever le défi du développement local et régler les questions de la décentralisation ». Sur la situation africaine et internationale, Taxaw Temm continue d’appeler à la recherche de solutions pacifiques pour le règlement des conflits dont les principales victimes sont les populations. Ainsi, le secrétariat n’a pas manqué de féliciter et d’encourager le Pr Ibrahima Fall pour sa présence sur le front de la paix et de la démocratie en Afrique.


Samedi 16 Mai 2015 - 14:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter