Les bourdes de Zuma sur l'ANC, «plus important» que l'Afrique du Sud

En Afrique du sud, une petite phrase prononcée par le président Jacob Zuma fait polémique. Lors d’un rassemblement politique il y a deux semaines, le chef de l’Etat a affirmé que l’ANC, son parti, était plus important que le pays. La déclaration a bien évidement provoqué un tollé, notamment auprès de l’opposition. Lundi 16 novembre, le chef de l’Etat a tenté de clarifier ses propos, mais a à nouveau mis les pieds dans le plat.



Le président Jacob Zuma réitère. L’ANC vient avant le pays. Dans un communiqué, le chef de l’Etat a tenté d’expliqué ses propos. « J’aime l’ANC, a-t-il dit, mais cela ne veut pas dire que j’aime moins mon pays. Simplement que je ne connais rien d’autres. L’ANC est toute ma vie. »

Une nouvelle déclaration qui ne rassure pas vraiment les analystes politiques. Pour Ralph Matshekga, le président Zuma n’a clairement pas saisi la différence entre son rôle à la tête du parti et celui à la tête du pays. « Malheureusement son communiqué ne clarifie absolument rien, mais montre que le président a une mauvaise compréhension de la relation qu’il doit y avoir entre le parti et l’Etat, analyse-t-il. Il explique qu’il a passé beaucoup plus de temps dans les structures du parti et qu’il ne connait que ça. »

« Le problème, poursuit Ralph Matshekga, est que, quand il a prêté serment en tant que chef de l’Etat, il aurait dû comprendre ce que cela implique. Qu’il a désormais des obligations qui sont supérieures à celles qu'il a vis-à-vis de son parti. Or ses explications n’en font pas part. »

Pour l’opposition, le président viole son serment. Le chef de l’Etat s’est engagé à servir tout les sud-africains et non pas uniquement sa famille politique. Alors, simple bourde ou appel à se mobiliser autour d’une ANC en perte de vitesse, à six mois des élections locales ?
source:rfi.fr


Dior Niang

Mercredi 18 Novembre 2015 - 11:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter